23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux
Accueil > Actualités de la mer > Huîtres : une nouvelle bactérie tueuse dans les parcs

Huîtres : une nouvelle bactérie tueuse dans les parcs

Dernière mise à jour le mardi 8 octobre 2013

Article paru
sur le site "Sud Ouest" - 04 octobre 2013
Visualiser l’article original



Son nom : Vibrio estuarianus. C’est le nom du nouveau fléau ostréicole. Une bactérie que les scientifiques ont identifiée dans leurs éprouvettes dès 2002 et qu’ils retrouvent aujourd’hui dans 100 % des lots d’huîtres adultes japonaises qui arrivent mortes sur leurs paillasses.

Alors que les ostréiculteurs ne sont toujours pas sortis de la crise des surmortalités du cheptel juvénile qui les accable depuis 2008, voici qu’aujourd’hui, leurs huîtres de taille marchande, celles qu’ils préparaient pour les ventes de cette fin d’année, des lots de 3 ans d’âge en général, bâillent au soleil. « Il suffit de les manipuler, de brasser les poches, le simple fait même de les ramener à la cabane, et elles crèvent », exprime cette ostréicultrice de La Tremblade, en Charente-Maritime.

Mortalité d’huîtres juvéniles, mortalité d’huîtres adultes : aucune ne présente de risque pour le consommateur qui achète les produits survivants ; le danger est pour l’équilibre des entreprises conchylicoles, qui, dans le cas des huîtres adultes, vont se trouver amputées d’un chiffre d’affaires immédiat.

La gangrène a commencé ses ravages au seuil de l’été, et elle ne paraît pas jugulée. Aucun des centres de production français - Marennes-Oléron et Arcachon n’échappent pas à la terrifiante logique - n’est en marge du phénomène qui frappe les parcs de finition, ceux où l’éleveur pose ses huîtres pour les engraisser avant la vente, de manière très hétérogène.

En Charente-Maritime, la Direction des territoires et de la mer a tenté d’évaluer l’ampleur du phénomène. 142 concessions, du nord au sud du département, ont été visitées lors des dernières grandes marées, et jusqu’à la semaine passée, au fil de 22 sorties sur l’estran. Le bilan ? « C’est la crise du désespoir, commente le député Didier Quentin, qui suit de près les dossiers conchylicoles. Cela fait des années que j’entends les difficultés de la profession. Mais j’ai l’impression que, cette fois, c’est d’une gravité tout à fait exceptionnelle. » Et, de fait, les contrôles de l’administration ont relevé des variations de 1 à 90 % de pertes suivant les parcs. Autre pourvoyeur d’informations techniques, le Centre régional d’expérimentation et d’application aquacole du Château-d’Oléron, dans les 11 parcs tests de son observatoire conchylicole et les lots d’huîtres, avec une moyenne approchant les 25 % pour l’ensemble.

Quand elle se retourne vers l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), la profession exige - fermement pour une part des ostréiculteurs - des réponses. Pourquoi ce phénomène ? Le président du Comité régional conchylicole et président national des conchyliculteurs, Gérald Viaud, incite au calme, soupesant toute la difficulté pour les chercheurs d’avancer sur le terrain de la connaissance de phénomènes nouveaux et complexes.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP