19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Hydrolien en production dès 2013

Hydrolien en production dès 2013

Dernière mise à jour le lundi 12 mars 2012

Article paru sur le site "Les Echos" - Mercredi 07 Mars 2012
Visualiser l’article original



Hydrolien en production dès 2013

Si la Grande-Bretagne possède déjà des prototypes produisant de l’électricité grâce aux courants marins, la France en est au stade des démonstrateurs. Certaines jeunes entreprises s’intéressent au marché des hydroliennes fluviales, par exemple dans la Garonne à Bordeaux, mais les grands industriels ciblent d’abord le potentiel de l’océan. A Paimpol-Bréhat (Côtes-d’Armor), EDF a déjà immergé une première turbine fournie par DCNS et OpenHydro. Trois autres devraient l’être cette année pour une production dès l’an prochain. Ces quatre machines de 16 mètres de diamètre auront une capacité de production de 2 MW et devraient permettre d’alimenter 2.500 clients. Sur le même site, Alstom va tester l’an prochain une turbine baptisée Orca, présentant un diamètre de 20 mètres avec une puissance de 1 MW.

Les industriels voient plus loin et regardent tous vers le raz Blanchard (Cotentin) qui, avec son courant de 5 mètres par seconde, est le site le plus prometteur en France et l’un des meilleurs dans le monde pour accueillir des centaines de machines, avec une puissance de « plusieurs gigawatts », estime Frédéric Le Lidec. Pour 2016, EDF Energies Nouvelles y a déjà un projet de 17 MW dans l’attente d’un financement européen. Avec une courbe d’apprentissage qui permet de faire baisser les prix. « Le projet de 2 MW de Paimpol -Bréhat coûte 40 millions ; le prochain projet, au Raz Blanchard sera déjà nettement plus compétitif, profitant à la fois d’un effet d’échelle, avec ses 17 MW, et de la R&D du premier projet », explique Xavier Ursat d’EDF.

Frank Niedercorn



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP