13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante !
Accueil > Actualités de la mer > Hydroliennes. Le gouvernement veut accélérer le mouvement

Hydroliennes. Le gouvernement veut accélérer le mouvement

Dernière mise à jour le lundi 13 mai 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 04 Mai 2013
Visualiser l’article original


Un rapport sur les énergies marines propose le lancement, en 2015 ou 2016, d’un appel d’offres pour des grands parcs d’hydroliennes. Une mesure à laquelle la ministre de l’Énergie, Delphine Batho, a apporté son soutien.

Le rapport sur les hydroliennes, réalisé par les ministères de l’Énergie, des Transports et du Redressement productif, suggère de lancer, en 2015 ou 2016, un premier appel d’offres pour ces turbines marines produisant de l’électricité à partir des courants. Il s’agit, en l’espèce, de parcs dont la puissance serait, « typiquement », de 300 à 500 mégawatts. Ces parcs commerciaux, dont la puissance totale correspond environ à celle de chacun des grands parcs éoliens en mer prévus au large des côtes françaises, seraient ensuite construits au cours de la période 2016-2020.

Ferme-pilote du Fromveur : pour alimenter Ouessant

En attendant, le rapport propose de lancer, au cours du troisième trimestre 2013, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour construire des fermes pilotes dans trois zones propices : le raz Blanchard et le raz Barfleur, au large du Cotentin, ainsi que le passage du Fromveur, au large du Finistère. Ces trois parcs « de cinq mégawatts minimum », qui bénéficieraient d’un tarif d’achat bonifié, seraient, eux, construits en 2014-2016, suggère le rapport. La ministre de l’Énergie et de l’Environnement, Delphine Batho, a promis que l’AMI serait lancé « avec un tarif d’achat » avant la fin du premier semestre, soit plus vite que ce que préconise le rapport. À propos du passage du Fromveur, les rapporteurs notent qu’« une macrozone ayant été définie, une ferme-pilote de cinq hydroliennes y aurait un grand intérêt, car permettant d’approvisionner l’île d’Ouessant, actuellement alimentée en diesel. Ce système serait couplé avec des batteries. Aucune sous-station n’y serait nécessaire car le gisement hydrolien reposant à 1 km des côtes d’Ouessant, la conversion pourrait s’y faire à terre ».

Un calendrier « plutôt volontariste »

En se réjouissant que « le rapport confirme le potentiel important des énergies marines tant en termes énergétiques qu’industriels », elle a soutenu l’idée du lancement d’ici 2016 d’un grand appel d’offres. « C’est le but », a souligné Delphine Batho. La France est, derrière le Royaume-Uni, le pays d’Europe avec le plus grand potentiel dans l’énergie hydrolienne. Plusieurs grands groupes industriels tricolores (DCNS, Alstom, EDF, GDF Suez...) se sont positionnés sur le créneau, qui a, jusque-là, plutôt été développé par des entreprises britanniques ou irlandaises. Le rapport établit également un calendrier, qualifié par les auteurs de « plutôt volontariste et optimiste (...)
_ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP