17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables
Accueil > Actualités de la mer > Hydroliennes en Bretagne : le parc pilote d’EDF verra le jour "au mieux" en (...)

Hydroliennes en Bretagne : le parc pilote d’EDF verra le jour "au mieux" en 2015

Dernière mise à jour le dimanche 31 mars 2013

Article paru
sur le site "SciencesAvenir Nature" - 28 Mars 2013
Visualiser l’article original


Le projet de parc hydrolien pilote au large des côtes bretonnes verra "au mieux" le jour en 2015, a estimé jeudi EDF, après avoir annoncé la veille être parvenu à remonter à la surface son hydrolienne "Arcouest" restée six mois au fond de la rade de Brest en raison d’un incident technique. (c) Afp
Le projet de parc hydrolien pilote au large des côtes bretonnes verra "au mieux" le jour en 2015, a estimé jeudi EDF, après avoir annoncé la veille être parvenu à remonter à la surface son hydrolienne "Arcouest" restée six mois au fond de la rade de Brest en raison d’un incident technique. (c) Afp

BREST (AFP) - Le projet de parc hydrolien pilote au large des côtes bretonnes verra "au mieux" le jour en 2015, a estimé jeudi EDF, après avoir annoncé la veille être parvenu à remonter à la surface son hydrolienne "Arcouest" restée six mois au fond de la rade de Brest en raison d’un incident technique.

EDF comptait mettre en service son parc pilote sur le site de Paimpol-Bréhat (Côtes d’Armor) à l’été 2014.

L’incident technique survenu en septembre "a des conséquences sur l’installation du parc dans sa totalité", a reconnu Vincent Denby Wilkes, délégué régional d’EDF, lors d’un point de presse devant la turbine géante au port de Brest.

L’hydrolienne "Arcouest", de 16 m de diamètre et quelque 850 tonnes, est restée six mois par 25 m de fond à cause d’une avarie de la barge servant à la transporter. Elle a pu être ramenée à quai mercredi.

EDF prévoyait une mise en service fin 2013 au large de l’île de Bréhat, mais celle-ci ne se fera pas avant 2014, selon l’électricien. Trois autres appareils devaient compléter le parc à l’été 2014. Mais leur construction, en Irlande, ne débutera qu’une fois que la première machine aura été validée, a souligné M. Denby Wilkes, avançant la date de "2015 au mieux pour une première ferme pilote".

L’hydrolienne d’EDF, qui a "extérieurement subi assez peu de dommages", selon M. Denby Wilkes, va désormais devoir être en partie démontée afin de vérifier son bon fonctionnement.

"A partir de là, on verra quels ajustements il faudra effectuer", avant de nouveaux tests, a ajouté M. Denby Wilkes, indiquant que le coût de l’incident revenait au constructeur irlandais OpenHydro, dont DCNS vient de devenir actionnaire majoritaire. Interrogé, le groupe de construction navale militaire n’a pas souhaité répondre.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP