21 février : L’Hermione. Cap au sud pour un périple francophone 20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Hydroliennes en Bretagne : le parc pilote d’EDF verra le jour "au mieux" en (...)

Hydroliennes en Bretagne : le parc pilote d’EDF verra le jour "au mieux" en 2015

Dernière mise à jour le dimanche 31 mars 2013

Article paru
sur le site "SciencesAvenir Nature" - 28 Mars 2013
Visualiser l’article original


Le projet de parc hydrolien pilote au large des côtes bretonnes verra "au mieux" le jour en 2015, a estimé jeudi EDF, après avoir annoncé la veille être parvenu à remonter à la surface son hydrolienne "Arcouest" restée six mois au fond de la rade de Brest en raison d’un incident technique. (c) Afp
Le projet de parc hydrolien pilote au large des côtes bretonnes verra "au mieux" le jour en 2015, a estimé jeudi EDF, après avoir annoncé la veille être parvenu à remonter à la surface son hydrolienne "Arcouest" restée six mois au fond de la rade de Brest en raison d’un incident technique. (c) Afp

BREST (AFP) - Le projet de parc hydrolien pilote au large des côtes bretonnes verra "au mieux" le jour en 2015, a estimé jeudi EDF, après avoir annoncé la veille être parvenu à remonter à la surface son hydrolienne "Arcouest" restée six mois au fond de la rade de Brest en raison d’un incident technique.

EDF comptait mettre en service son parc pilote sur le site de Paimpol-Bréhat (Côtes d’Armor) à l’été 2014.

L’incident technique survenu en septembre "a des conséquences sur l’installation du parc dans sa totalité", a reconnu Vincent Denby Wilkes, délégué régional d’EDF, lors d’un point de presse devant la turbine géante au port de Brest.

L’hydrolienne "Arcouest", de 16 m de diamètre et quelque 850 tonnes, est restée six mois par 25 m de fond à cause d’une avarie de la barge servant à la transporter. Elle a pu être ramenée à quai mercredi.

EDF prévoyait une mise en service fin 2013 au large de l’île de Bréhat, mais celle-ci ne se fera pas avant 2014, selon l’électricien. Trois autres appareils devaient compléter le parc à l’été 2014. Mais leur construction, en Irlande, ne débutera qu’une fois que la première machine aura été validée, a souligné M. Denby Wilkes, avançant la date de "2015 au mieux pour une première ferme pilote".

L’hydrolienne d’EDF, qui a "extérieurement subi assez peu de dommages", selon M. Denby Wilkes, va désormais devoir être en partie démontée afin de vérifier son bon fonctionnement.

"A partir de là, on verra quels ajustements il faudra effectuer", avant de nouveaux tests, a ajouté M. Denby Wilkes, indiquant que le coût de l’incident revenait au constructeur irlandais OpenHydro, dont DCNS vient de devenir actionnaire majoritaire. Interrogé, le groupe de construction navale militaire n’a pas souhaité répondre.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP