Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Il est trop tard pour éliminer le frelon asiatique en Ile de (...)

Il est trop tard pour éliminer le frelon asiatique en Ile de France

Dernière mise à jour le vendredi 8 mars 2019

paru sur le site "FranceBleu :"
- 05 Mars2019Article
Visualiser l’article original


D’ici quelques jours, le frelon asiatique va sortir de son hibernation. A cette époque de l’année, il ne s’agit que de femelles. Elles sont appelées les mères fondatrices et vont donner naissance tout au long de l’année à 1.500 à 2.000 frelons. Au final, elle engendreront en moyenne cent autres mères fondatrices qui à leur tour sortiront de leur hibernation l’an prochain. Ce qui explique la croissance exponentielle de l’espèce, puisqu’elles se multiplient par cent d’année en année.

Les apiculteurs le savent : le frelon asiatique ne pourra jamais être éradiquer en France. Il est trop tard. Aucune politique sanitaire, aucune stratégie n’a été mise en place par le gouvernement, et plus précisément le ministère de tutelle qui est l’Agriculture, regrette l’Unaf, l’Union national de l’Apiculture en France.

Le frelon asiatique est arrivé sur le sol Français en 2004, au port de Bordeaux : caché dans des poteries chinoises, stocké dans des containers. La marchandise a été acheminée dans le Lot et Garonne. Lors du déballage des pots, la reine frelon s’est échappée pour fabriquer son premier nid et y élever ses larves.

Quinze an plus tard, l’espèce couvrait tout le territoire ainsi que les pays frontaliers. Le frelon asiatique est arrivé en Ile de France en 2014.

Gérard Bernheim est apiculteur à Vert Saint Denis (77) et secrétaire du Groupement de Défense Sanitaire Apicole en Seine et Marne. Il a constaté l’an dernier la perte de 200 de ses abeilles, tuées par le frelon asiatique. Il les a même vues se faire "kidnapper" : le frelon se tient en vol stationnaire, devant la ruche, dos à la ruche explique t-il. Il attend l’abeille qui rentre à la ruche. Il se précipite sur elle, l’emporte, lui coupe la tête et le thorax pour ne conserver que l’abdomen, riche en protéines. Nourriture qu’il donne à manger aux larves de son nid..

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP