17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses
Accueil > Actualités de la mer > « Il est urgent de construire des bateaux neufs »

« Il est urgent de construire des bateaux neufs »

Dernière mise à jour le mardi 14 février 2012

Article paru sur le site "Ouest-France" - Lundi 13 Février 2012
Visualiser l’article original



« Il est urgent de construire des bateaux neufs »

Le Lorientais Olivier Le Nézet a été élu président du tout nouveau comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan, le CDPMEM.

Entretien
Olivier Le Nézet, président du comité des pêches du Morbihan.

Le comité local de Lorient-Étel et celui d’Auray-Vannes ont été réunis en un comité départemental. Vous en avez été élu président samedi. Qu’est-ce qui change ?

Cette création est la conséquence de la réforme des structures professionnelles de la pêche française. Le nouveau comité morbihannais représente près de 1 700 marins, de la pêche à pied professionnelle à la pêche des poissons de grands fonds. C’est une force.

Vos dossiers prioritaires ?

Ils sont nombreux ! L’accès à la ressource, le renouvellement des bateaux, les aides à la modernisation, la formation des marins, type contrats pro, la communication vers le grand public et envers les marins eux-mêmes, la valorisation des métiers, affirmer par exemple que le chalut n’est pas l’engin néfaste décrié par les ONG, etc.

2011 a été une bonne année. Du poisson, du prix. A part le gazole cher, ça marche plutôt pas mal, non ?

Cette bonne année, on la doit aussi à la bonne gestion de la ressource par les professionnels. Depuis dix ans, ils ont su améliorer la sélectivité des engins de pêche. Quant au gazole cher... il faut des bateaux neufs, moins consommateurs en carburant et moins cher à entretenir que les vieux bateaux. Mais ça, Bruxelles ne l’entend pas.

La moyenne d’âge des chalutiers morbihannais dépasse 25 ans. Il y a urgence...

C’est plus qu’une urgence. Aujourd’hui un chalutier de 15 m coûte environ 1,5 million d’euros, neuf. Aucun jeune patron ne peut financer un tel investissement. Or, les aides publiques sont interdites par Bruxelles. Comment fait-on ? Il faut créer des outils de financement, eurocompatibles, qui permettent de renouveler la flottille et qui permettent aux jeunes de s’installer à leur compte. La Région Bretagne vient de lancer un dispositif. C’est dans ce sens qu’il faut aller. Les Espagnols, aussi, demandent à l’Europe de prendre en compte ce besoin de bateaux neufs dans son nouveau fonds de financement de la pêche.

Vous êtes de plus en plus présent à Bruxelles. Pourquoi ?

Tout se décide à Bruxelles. 2012 est l’année charnière, avant l’application de la nouvelle politique commune de la pêche qui nous engagera pour les dix prochaines années. C’est donc le moment pour proposer, modifier ou réussir à ajourner certains aspects de la réforme en cours. La profession se doit d’être présente à Bruxelles, régulièrement. Pour convaincre et pour en ramener de l’information. Donc j’y vais ! Je suis soutenu par un lobbyiste, Nicolas Tesseire, mis à disposition par l’agglomération Cap l’Orient.

Le comité des pêches de Bretagne choisit son président le 16 mars. Serez-vous candidat ?

Oui, au titre de la CFDT.

Recueilli par Charles JOSSE



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP