17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses
Accueil > Actualités de la mer > Il n’y aura plus de clapages de vases portuaires en baie de Quiberon

Il n’y aura plus de clapages de vases portuaires en baie de Quiberon

Dernière mise à jour le mercredi 29 février 2012

Article paru sur le site "Ouest-France" - Samedi 25 Février 2012
Visualiser l’article original



Il n’y aura plus de clapages de vases portuaires en baie de Quiberon

François Goulard vient de nouveau d’écrire au préfet pour lui indiquer qu’il s’engageait dès à présent à abandonner tout déversement de boues en baie de Quiberon.

Le dossier du dragage des ports de plaisance en Morbihan vient de prendre un nouveau tournant. Décisif sans doute. Après l’annonce de la suspension des opérations prévues à Port Haliguen (Quiberon) et Port-Crouesty (Arzon), le temps d’effectuer des études supplémentaires sur les vases et trouver des solutions de traitement à terre, le conseil général s’engage, d’ores et déjà, à ne plus « claper » en baie de Quiberon.

150 000 m3 devaient être déversés

Dans un premier temps, le syndicat des ports du Morbihan avait opté pour une solution mixte : immersion (ou clapage) en mer pour les sédiments sains et dépôts à terre pour ceux pollués par les métaux lourds et les résidus de peintures antifouling (TBT). 150 000m³ devaient être déversés en baie de Quiberon et au sud de la presqu’île de Rhuys.

« Densifier le nombre de sondages »

Devant l’inquiétude d’associations environnementales, mais aussi d’ostréiculteurs et de pêcheurs, le conseil général et le syndicat mixte des ports, sous la plume de leurs présidents François Goulard et Gérard Le Tréquesser, ont écrit au préfet du Morbihan, le 17 février dernier, pour lui demander de suspendre les opérations. Le temps de densifier « de manière significative le nombre de sondages, très au-delà des exigences réglementaires, afin d’identifier d’une manière incontestable la qualité des sédiments concernés. »

Le syndicat mixte et le Département s’engageaient à « conduire des expertises approfondies, sur les plans technique, environnemental et financier de solutions alternatives au clapage en mer. » Des avancées importantes mais pas suffisantes pour les opposants aux clapages qui attendaient un renoncement complet du déversement des boues en baie de Quiberon et presqu’île de Rhuys.

Les analyses sont commencées

Hier matin, François Goulard et Gérard Le Tréquesser ont pris la décision d’écrire un nouveau courrier au préfet du Morbihan. En rappelant leur intention de mener plus à fond l’analyse des boues, ils y précisent qu’il n’y aura plus d’immersion de boues.

« Comme nous l’indiquions dans le courrier du 17 février, nous avons décidé d’engager la mise en œuvre de nouveaux sondages des sédiments concernés et l’expertise de solutions alternatives, au moins partiellement, au clapage en mer. Tout ceci est d’ores et déjà en cours d’étude. Il nous apparaît, dès à présent, que les solutions susceptibles alors d’être retenues devront, en tout état de cause, exclure tout clapage baie de Quiberon. »

Engagement écrit

L’engagement écrit qu’attendaient les opposants à ces opérations d’immersion en mer des boues est donc désormais sur la table du préfet qui validera sans peine cette décision, le conseil général et le syndicat mixte des ports étant les maîtres d’œuvre du dossier.

Édouard REIS-CARONA



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP