28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Ile de Sein. L’appel du 18 juin... contre EDF !

Ile de Sein. L’appel du 18 juin... contre EDF !

Dernière mise à jour le vendredi 19 juin 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 18 Juin 2015
Visualiser l’article original



Il y a de l’électricité dans l’air !
En ce 18 juin, une partie des habitants de l’île de Sein (29) ont décidé de lancer leur "appel". Mais, contrairement à 1940 (*), il ne s’agit pas pour eux de se libérer de l’oppression nazie.
Les Sénans cherchent à se libérer d’EDF. C’est ce que nous indique France Inter. Sur Sein, les six éoliennes tournent à plein régime. Grâce à elles, "l’île est à deux gouttes d’être indépendante du point de vue énergétique", fait remarquer France Inter. "Passer du 100 % fioul au 100 % énergies renouvelables"
Dans cette optique, la société Ile de Sein Energies a monté un projet qui permettrait de bouter hors de l’île les quatre groupes électrogènes alimentés en pétrole (420.000 litres par an). Il s’agit de "passer du 100 % fioul au 100 % énergies renouvelables et locales avec un véritable projet de territoire", est-il écrit sur son site Internet. "Ce qui ne serait pas plus économique pour le consommateur, mais plus écologique", note France Inter.
Plus écologique, à l’image de ce qui se passe sur trois îles autonomes recensées par nos confrères : l’île d’Eigg, en Ecosse ; l’île Samso, au Danemark, et l’île d’El Hierro, en Espagne. L’ironie, selon France Inter, "c’est que l’Etat, qui soutient plutôt EDF, a récompensé El Hierro pour ses efforts en matière de transition énergétique". Ce qui révolte une partie des Sénans, c’est qu’en début d’année, les sénateurs avaient ajouté un amendement au projet de loi sur la transition énergétique pour que certaines zones très isolées puissent s’affranchir de la tutelle d’EDF, "mais, avec l’aide des lobbys pro-EDF, il a disparu et Ségolène Royal (ministre de l’Ecologie, ndlr) ne s’est pas vraiment battue pour l’y réintégrer", indique France Inter.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP