20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Ils lancent la chasse aux plastiques

Ils lancent la chasse aux plastiques

Dernière mise à jour le samedi 23 mars 2013

Article paru
sur le site "SudOuest" - 22 Mars 2013
Visualiser l’article original


Par Muriel Bonneville
La 18e édition, débutée hier sur la plage d’Ilbarritz, est axée sur l’invasion plastique dans les océans.
Le butin est au bout de trois-quarts d’heure relativement maigre. La « faute » aux services techniques de la Ville qui, comme tous les matins, ont fait machinalement plage nette. Maigre donc mais éclairant sur le type de déchets que l’on peut malgré tout trouver. Hier matin, dans le cadre des Initiatives océanes organisées par Surfrider Foundation, les CE2 de l’école l’Île verte de Soustons ont expérimenté un ratissage fin d’une partie de la plage d’Ilbarritz. Dans leurs filets, s’entremêlent des cordages, des planches de bois, des plastiques en tous genres, une pièce de géotextile, des bouteilles, du polystyrène et même un aileron de pêcheur avec du pétrole dessus.

« Savez-vous d’où viennent ces déchets ? » leur demande David Dada, responsable du pôle éducation et sensibilisation à Surfrider. « D’Espagne ! » clament spontanément plusieurs enfants. « Non, corrige en riant David Dada. Huit sur dix proviennent de l’intérieur des terres. Ils sont transportés par la pluie, le vent et les cours d’eau jusque dans les mers. » Bixente Lizarazu, qui parrainait ce nettoyage, explique de façon pédagogique le cycle de l’eau, du flocon à la vague. Le message passe.
Lobbying auprès de l’Europe

Cette année, les Initiatives océanes font campagne autour des sacs plastiques à usage unique. Pour à la fois amuser les enfants et mieux les sensibiliser, Guillaume Thuilliez, coordinateur de l’animation, n’a pas hésité à se transformer en Placticman, en endossant un costume de poches plastiques. « Que faut-il faire pour ne plus en trouver sur les plages ? » demande-t-il. Les doigts se lèvent presque d’une seule main. « Ne plus en prendre ! »

Une bonne réponse qui réjouit les membres de Surfrider. « 70 à 90 % des déchets aquatiques retrouvés sur les plages sont en plastique. Cette invasion a un effet dévastateur sur l’écosystème marin et terrestre, explique David Dada. Il nous faut réduire notre consommation de produits plastique et même refuser leur omniprésence. »

Une des réponses proposée par Surfrider Foundation est de faire du lobbying auprès des instances européennes en envoyant une carte postale, signée ou virtuelle, demandant l’interdiction de la distribution des sacs plastiques à usage unique dans tous les magasins.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP