21 février : L’Hermione. Cap au sud pour un périple francophone 20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Ils lancent la chasse aux plastiques

Ils lancent la chasse aux plastiques

Dernière mise à jour le samedi 23 mars 2013

Article paru
sur le site "SudOuest" - 22 Mars 2013
Visualiser l’article original


Par Muriel Bonneville
La 18e édition, débutée hier sur la plage d’Ilbarritz, est axée sur l’invasion plastique dans les océans.
Le butin est au bout de trois-quarts d’heure relativement maigre. La « faute » aux services techniques de la Ville qui, comme tous les matins, ont fait machinalement plage nette. Maigre donc mais éclairant sur le type de déchets que l’on peut malgré tout trouver. Hier matin, dans le cadre des Initiatives océanes organisées par Surfrider Foundation, les CE2 de l’école l’Île verte de Soustons ont expérimenté un ratissage fin d’une partie de la plage d’Ilbarritz. Dans leurs filets, s’entremêlent des cordages, des planches de bois, des plastiques en tous genres, une pièce de géotextile, des bouteilles, du polystyrène et même un aileron de pêcheur avec du pétrole dessus.

« Savez-vous d’où viennent ces déchets ? » leur demande David Dada, responsable du pôle éducation et sensibilisation à Surfrider. « D’Espagne ! » clament spontanément plusieurs enfants. « Non, corrige en riant David Dada. Huit sur dix proviennent de l’intérieur des terres. Ils sont transportés par la pluie, le vent et les cours d’eau jusque dans les mers. » Bixente Lizarazu, qui parrainait ce nettoyage, explique de façon pédagogique le cycle de l’eau, du flocon à la vague. Le message passe.
Lobbying auprès de l’Europe

Cette année, les Initiatives océanes font campagne autour des sacs plastiques à usage unique. Pour à la fois amuser les enfants et mieux les sensibiliser, Guillaume Thuilliez, coordinateur de l’animation, n’a pas hésité à se transformer en Placticman, en endossant un costume de poches plastiques. « Que faut-il faire pour ne plus en trouver sur les plages ? » demande-t-il. Les doigts se lèvent presque d’une seule main. « Ne plus en prendre ! »

Une bonne réponse qui réjouit les membres de Surfrider. « 70 à 90 % des déchets aquatiques retrouvés sur les plages sont en plastique. Cette invasion a un effet dévastateur sur l’écosystème marin et terrestre, explique David Dada. Il nous faut réduire notre consommation de produits plastique et même refuser leur omniprésence. »

Une des réponses proposée par Surfrider Foundation est de faire du lobbying auprès des instances européennes en envoyant une carte postale, signée ou virtuelle, demandant l’interdiction de la distribution des sacs plastiques à usage unique dans tous les magasins.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP