23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer
Accueil > Actualités de la mer > Innovation : il fait du plastique avec des algues

Innovation : il fait du plastique avec des algues

Dernière mise à jour le jeudi 29 août 2013

Article paru
sur le site "Le Parisien" - 07 Août 2013
Visualiser l’article original


Rémy Lucas, un ingénieur de Saint-Malo, nous a ouvert l’atelier où il produit un matériau révolutionnaire, l’Algopack, un plastique sans pétrole et entièrement biodégradable.

A droite, un bouchon en plastique. A gauche, un autre bouchon, presque identique. Enterrez-les dans votre jardin et attendez leur décomposition.

Pour le premier, prévoir dix siècles. Pour le second, une bonne semaine, et l’objet aura disparu. Ce bouchon existe. Fabriqué à base d’algues brunes, il est né d’un rêve, celui de Rémy Lucas, 40 ans, ingénieur en plasturgie excédé de travailler pour l’une des industries les plus polluantes du monde.

Pendant dix ans, ce Breton têtu a cherché la formule magique, persuadé que d’une algue pouvait naître une matière non polluante, biodégradable et aussi pratique que le bon vieux plastique à base de pétrole.

Visionnaire, l’entrepreneur installé à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) s’inscrit dans une tendance massive. Les algues deviennent l’une des ressources majeures du XXIe siècle.

Dans nos assiettes, elles sont appréciées pour leurs qualités gustatives et nutritives, riches en sels minéraux, protéines et vitamines, utilisées comme émulsifiant, gélifiant ou épaississant.

On en trouve aussi dans les médicaments, les cosmétiques, la peinture… et bientôt dans nos moteurs !

Pour développer ce carburant du futur, le ministère de l’Energie américain a annoncé, le 17 janvier dernier, un investissement public de 10 millions de dollars tandis qu’en France, le collectif Green Stars, regroupant une cinquantaine d’industriels, PME et instituts de recherche, s’est vu doté de 12 millions d’euros sur trois ans.

Dix ans de recherches

De leur côté, les agriculteurs ont ouvert la voie depuis longtemps, puisqu’au début du XIXe siècle, les goémonières ramassaient déjà les algues avant de les répandre dans les champs comme engrais.

« C’était le métier de mes grands-mères », raconte Rémy Lucas. Accroché au-dessus de son bureau, un tableau représente deux femmes récoltant le précieux végétal.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP