19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Innovation : il fait du plastique avec des algues

Innovation : il fait du plastique avec des algues

Dernière mise à jour le jeudi 29 août 2013

Article paru
sur le site "Le Parisien" - 07 Août 2013
Visualiser l’article original


Rémy Lucas, un ingénieur de Saint-Malo, nous a ouvert l’atelier où il produit un matériau révolutionnaire, l’Algopack, un plastique sans pétrole et entièrement biodégradable.

A droite, un bouchon en plastique. A gauche, un autre bouchon, presque identique. Enterrez-les dans votre jardin et attendez leur décomposition.

Pour le premier, prévoir dix siècles. Pour le second, une bonne semaine, et l’objet aura disparu. Ce bouchon existe. Fabriqué à base d’algues brunes, il est né d’un rêve, celui de Rémy Lucas, 40 ans, ingénieur en plasturgie excédé de travailler pour l’une des industries les plus polluantes du monde.

Pendant dix ans, ce Breton têtu a cherché la formule magique, persuadé que d’une algue pouvait naître une matière non polluante, biodégradable et aussi pratique que le bon vieux plastique à base de pétrole.

Visionnaire, l’entrepreneur installé à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) s’inscrit dans une tendance massive. Les algues deviennent l’une des ressources majeures du XXIe siècle.

Dans nos assiettes, elles sont appréciées pour leurs qualités gustatives et nutritives, riches en sels minéraux, protéines et vitamines, utilisées comme émulsifiant, gélifiant ou épaississant.

On en trouve aussi dans les médicaments, les cosmétiques, la peinture… et bientôt dans nos moteurs !

Pour développer ce carburant du futur, le ministère de l’Energie américain a annoncé, le 17 janvier dernier, un investissement public de 10 millions de dollars tandis qu’en France, le collectif Green Stars, regroupant une cinquantaine d’industriels, PME et instituts de recherche, s’est vu doté de 12 millions d’euros sur trois ans.

Dix ans de recherches

De leur côté, les agriculteurs ont ouvert la voie depuis longtemps, puisqu’au début du XIXe siècle, les goémonières ramassaient déjà les algues avant de les répandre dans les champs comme engrais.

« C’était le métier de mes grands-mères », raconte Rémy Lucas. Accroché au-dessus de son bureau, un tableau représente deux femmes récoltant le précieux végétal.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP