20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Innovation technologique : les promesses des microalgues de (...)

Innovation technologique : les promesses des microalgues de Libourne

Dernière mise à jour le jeudi 13 décembre 2012

Article paru sur le site "Sud Ouest"
- 10 décembre 2012
Visualiser l’article original


La société Fermentalg est en pointe dans les techniques de développement des microalgues, dont le potentiel chimique, énergétique et alimentaire est très prometteur.
La société libournaise Fermentalg vient d’attirer l’attention en faisant rouler une voiture avec un carburant dont le gazole contenait 7 % de dérivés de microalgues- spécialité maison. Mais cette expérience n’est qu’un des jalons dans l’histoire de l’entreprise créée en 2009 par son PDG, le biologiste Pierre Calléja, et dont l’avenir pourrait être glorieux, à condition notamment qu’elle parvienne dans des délais pas trop éloignés à trouver les nouvelles doses de carburant… financier

Les microalgues sont depuis des milliards d’années une des briques biologiques essentielles de notre planète. Cette famille d’organismes microscopiques, qui peuvent se trouver dans les lichens, la vase, les champignons ou encore l’eau de mer, inclut notamment les éléments de base du plancton dont se nourrissent les poissons. Il existe des centaines de milliers de variétés, dont certaines ont la capacité de se régénérer à très grande vitesse. Car, comme l’explique Pierre Calléja, ces organismes tiennent à la fois du végétal et de l’animal et associent schématiquement des fonctions de photosynthèse et de respiration.

Croissance accélérée

La culture des microalgues n’est pas une nouveauté puisque les Aztèques du Mexique la pratiquaient déjà à des fins nutritionnelles. Mais, depuis les années 60-70, sont apparues des productions hors sol, et dans des milieux sans lumière, où le développement des microalgues est provoqué par un substrat carboné (du sucre par exemple). Des sociétés japonaises et américaines pratiquent déjà à grande échelle cette technique beaucoup plus productive.

Fermentalg privilégie pour sa part une voie mixte où, malgré sa petite taille, elle affirme se trouver déjà sur le podium mondial : la société associe la production hors sol avec le recours intermittent à de la lumière. Une recette affinée au fil des mois qui permet d’accélérer la croissance de ces micro-organismes, dont certains doublent de taille en l’espace de quatre heures.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP