19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Intempéries. Pêche, agriculture et communes touchées par les tempêtes

Intempéries. Pêche, agriculture et communes touchées par les tempêtes

Dernière mise à jour le vendredi 21 février 2014

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 19 Fevrier 2014
Visualiser l’article original



’enchaînement des tempêtes sur l’Ouest a eu de nombreuses conséquences sur la pêche, l’agriculture, les communes littorales ou la faune marine.

Le bilan n’est, à ce moment, que partiel. Mais la série de tempêtes qui a fortement frappé l’Ouest de la France, dû au décalage du rail des perturbations, a déjà eu de nombreuses conséquences.
La pêche fortement touchée

Le ministre en charge de l’Economie maritime, Frédéric Cuvillier a même promis des mesures d’aide, alors que les Bretons se sont réunis, lundi, à Carhaix, pou réclamer des solutions d’urgence.
À plusieurs reprises, les bateaux de pêche n’ont pas pu sortir depuis le début de l’hiver. Certains ont même travaillé trois fois moins qu’en temps normal. Alors, forcément, les chiffres d’affaires des armements s’en ressentent. Comme les paies des marins.

Mais toute la chaîne a souffert. Côté mareyeurs, Pierre Labé, président de l’Union nationale de la poissonnerie française s’attend "à une perte de 35 à 40 % du chiffre d’affaires".
La très forte pluviométrie de ces derniers mois a aussi pénalisé le secteur de l’agriculture, entre maraîchers, céréaliers, ou éleveurs. Le sol, déjà, est gorgé d’eau.

Les céréales de saison ont parfois été noyées, les légumes ont pu pourrir, des sites de production sous serre ont été endommagés, et l’humidité a pu entraîner des problèmes sanitaires sur les bêtes.

Du retard a également été pris dans les semis. "Cela va être un gros problème quand on va arriver en mai ou juin car il n’y aura pas de produits à vendre", assure André Sergent, président de la Chambre d’agriculture du Finistère, à l’AFP.
Les maires des communes littorales inquiets

Avec les inondations dans les terres, et la houle sur la côte, le territoire breton a été mis à rude épreuve depuis le début de l’hiver.
Sur le littoral, le trait de côte, face à la combinaison des vents violents et des grandes marées, a été particulièrement touché, que ce soit en Vendée, en Finistère, ou en Normandie.

"L’ampleur des dégâts déjà constatés laisse présager une lourde charge financière de remise en état", s’inquiètent les associations de maires de Bretagne auprès de l’AFP.
Plus de 11 000 oiseaux échoués sur le littoral, selon la LPO

Sur l’ensemble du littoral atlantique, ce sont plus de 11 000 oiseaux (et notamment 8 000 macareux) qui se sont échoués, d’après la Ligue de Protection des Oiseaux. Au centre de Pleumeur-Bodou, les soigneurs sont d’ailleurs débordés.

"C’est un échouage d’une ampleur qu’on n’a jamais connue en France", indique l’ornithologue Nicolas Gendre. "Les vents et la forte houle ont empêché les oiseaux de pêcher correctement et de se nourrir", explique-t-i
Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP