17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas
Accueil > Actualités de la mer > Intempéries. Pêche, agriculture et communes touchées par les tempêtes

Intempéries. Pêche, agriculture et communes touchées par les tempêtes

Dernière mise à jour le vendredi 21 février 2014

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 19 Fevrier 2014
Visualiser l’article original



’enchaînement des tempêtes sur l’Ouest a eu de nombreuses conséquences sur la pêche, l’agriculture, les communes littorales ou la faune marine.

Le bilan n’est, à ce moment, que partiel. Mais la série de tempêtes qui a fortement frappé l’Ouest de la France, dû au décalage du rail des perturbations, a déjà eu de nombreuses conséquences.
La pêche fortement touchée

Le ministre en charge de l’Economie maritime, Frédéric Cuvillier a même promis des mesures d’aide, alors que les Bretons se sont réunis, lundi, à Carhaix, pou réclamer des solutions d’urgence.
À plusieurs reprises, les bateaux de pêche n’ont pas pu sortir depuis le début de l’hiver. Certains ont même travaillé trois fois moins qu’en temps normal. Alors, forcément, les chiffres d’affaires des armements s’en ressentent. Comme les paies des marins.

Mais toute la chaîne a souffert. Côté mareyeurs, Pierre Labé, président de l’Union nationale de la poissonnerie française s’attend "à une perte de 35 à 40 % du chiffre d’affaires".
La très forte pluviométrie de ces derniers mois a aussi pénalisé le secteur de l’agriculture, entre maraîchers, céréaliers, ou éleveurs. Le sol, déjà, est gorgé d’eau.

Les céréales de saison ont parfois été noyées, les légumes ont pu pourrir, des sites de production sous serre ont été endommagés, et l’humidité a pu entraîner des problèmes sanitaires sur les bêtes.

Du retard a également été pris dans les semis. "Cela va être un gros problème quand on va arriver en mai ou juin car il n’y aura pas de produits à vendre", assure André Sergent, président de la Chambre d’agriculture du Finistère, à l’AFP.
Les maires des communes littorales inquiets

Avec les inondations dans les terres, et la houle sur la côte, le territoire breton a été mis à rude épreuve depuis le début de l’hiver.
Sur le littoral, le trait de côte, face à la combinaison des vents violents et des grandes marées, a été particulièrement touché, que ce soit en Vendée, en Finistère, ou en Normandie.

"L’ampleur des dégâts déjà constatés laisse présager une lourde charge financière de remise en état", s’inquiètent les associations de maires de Bretagne auprès de l’AFP.
Plus de 11 000 oiseaux échoués sur le littoral, selon la LPO

Sur l’ensemble du littoral atlantique, ce sont plus de 11 000 oiseaux (et notamment 8 000 macareux) qui se sont échoués, d’après la Ligue de Protection des Oiseaux. Au centre de Pleumeur-Bodou, les soigneurs sont d’ailleurs débordés.

"C’est un échouage d’une ampleur qu’on n’a jamais connue en France", indique l’ornithologue Nicolas Gendre. "Les vents et la forte houle ont empêché les oiseaux de pêcher correctement et de se nourrir", explique-t-i
Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP