21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Jacqueline Goy.<< Un vrai cri d’alarme pour l’avenir des océans (...)

Jacqueline Goy.<< Un vrai cri d’alarme pour l’avenir des océans >>

Dernière mise à jour le mardi 24 février 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 21 Février 2015
Visualiser l’article original



C’est l’une des spécialistes mondiales des méduses.
Et, à 78 ans, Jacqueline Goy continue à les étudier, tout en s’inquiétant de leur prolifération et, par ricochet, de l’avenir des océans.
Vendredi prochain (1), la biologiste parisienne donnera une conférence sur le sujet, à Morlaix, dans le cadre du dixième anniversaire de l’espace des sciences.
Voilà dix ans que Morlaix accueille, avec succès, des conférences scientifiques. Comment expliquer l’attrait du public pour ce type de rendez-vous ? La Bretagne est l’une des provinces les plus curieuses à tous les niveaux. Elle est même extraordinairement curieuse. Dès qu’on vient expliquer quelque chose aux Bretons, c’est toujours formidable !
Il y a chez vous une ouverture à la fois sur la mer et sur la terre. Pour moi, la Bretagne est un endroit magique, il n’y a pas d’autre mot. Et pourtant, les thèmes abordés à travers l’espace des sciences sont parfois très pointus...
Oui mais on sent qu’à Morlaix, comme ailleurs en Bretagne, il y a un intérêt absolument extraordinaire pour tout. J’ai tourné dans toute la France pour animer des conférences. Je sais que quand je viens en Bretagne, les amphithéâtres sont pleins, les questions sont toujours d’actualité, pointues. Il y a une curiosité scientifique absolument exceptionnelle, y compris chez les scolaires. Pourquoi vous êtes-vous passionnée très jeune pour les méduses ? La première chose qui m’a attirée, c’est leur beauté. Moi qui suis née dans les Alpes, j’ai découvert la mer pour la première fois à 18 ans. Ça m’a tellement fascinée que je me suis tout de suite dit que je travaillerai dans le milieu marin.
Et ensuite, j’ai choisi les méduses car, réellement, c’est beau.
.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP