11 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète »
Accueil > Actualités de la mer > James Cameron lègue son bathyscaphe à la science

James Cameron lègue son bathyscaphe à la science

Dernière mise à jour le jeudi 28 mars 2013

Article paru
sur le site "Le Figaro" - 27
Mars 2013
Visualiser l’article original


Un an jour pour jour après la plongée record qui lui a permis de descendre à 10.908 m de profondeur dans la fosse des Mariannes, dans le Pacifique, James Cameron a annoncé qu’il léguait son sous-marin à l’institut océanographique Woods Hole (États-Unis) pour aider la recherche. Le petit engin vert, Deepsea Challenger, avait demandé sept ans de mise au point dans le plus grand secret pour permettre à Cameron de rééditer l’exploit de l’Américain Don Walsh et du Suisse Jacques Piccard, qui avaient été les premiers à atteindre en 1960 le point le plus profond des océans.

La plongée, ainsi que les images tournées au fond de l’océan par Cameron pour le National Geographic, ont démontré l’intérêt d’un engin habité pour ce type d’exploration, a expliqué l’Institut Woods Hole dans un communiqué. Contrairement aux bathyscaphes traditionnels, l’engin de Cameron avait été conçu comme une torpille verticale de 7 mètres de hauteur, d’un encombrement réduit qui lui permet de descendre rapidement dans les abysses. L’unique occupant est en revanche coincé dans une petite sphère en acier d’un peu plus d’un mètre de diamètre, dont les parois de 64 mm permettent de résister à la pression colossale d’une colonne d’eau de presque 11 km.

Les innovations du Deepsea Challenger sont nombreuses et concernent à la fois les moyens de flottaison, le stockage de l’énergie ainsi que l’éclairage et les caméras. Le partenariat de recherche signé par Cameron avec l’institut Woods Hole vise à faire progresser la recherche océanographique des grandes profondeurs.
Cameron aimerait replonger « un jour »

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP