16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux
Accueil > Actualités de la mer > L’ANR reporte l’appel à projet Contaminants et environnement

L’ANR reporte l’appel à projet Contaminants et environnement

Dernière mise à jour le lundi 13 février 2012

Article paru sur le site "Actualité News Environnement" - Jeudi 09 Février 2012
Visualiser l’article original



L’ANR reporte l’appel à projet Contaminants et environnement


Par Jean-Charles BATENBAUM

L’ANR vient d’annoncer l’annulation du programme « Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages » (CESA) prévu pour un financement de projets en 2012.

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a mis en place, à la demande de Laurent Wauquiez un groupe de travail réunissant le Ministère de l’industrie de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Environnement et du Développement durable, le Ministère de la Santé, l’Agence Nationale de la Recherche et les acteurs de la recherche représentés par les alliances des Sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) et de l’environnement (ALLENVI), et ce, suite au report à l’automne 2012 de la programmation du programme CESA de l’ANR pour le domaine de la toxicologie et de l’écotoxicologie.

A l’heure où les études et les preuves scientifiques s’accumulent pointant dans le sens d’une implication massive des toxiques environnementaux dans la survenue de diverses maladies, qu’il s’agisse de cofacteurs ou de corrélations à approfondir, la recherche française fait marche arrière. Lors du Grenelle de l’Environnement, de la mise en place de la Stratégie Nationale de Recherche et d’Innovation et des Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE) 1 et 2 comme du Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE), l’on a pu constater ce retard français, que ces dispositifs auraient dû permettre de rattraper.

L’appel à projet CESA (Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages), fait suite à deux programmes de l’ANR : le programme « santé-environnement et santé-travail » (SEST en 2005-2007) et le programme « contaminants, écosystème, santé » (CES en 2008-2010).

Des objectifs précis ont été fixés, tels que le redéploiement de dizaines de postes ciblés d’enseignants-chercheurs et, en 2009, 124 M€ sur 5 ans ont été prévus dans le cadre du PNSE2 pour financer la recherche et l’expertise.

L’ANR vient d’annoncer l’annulation du programme « Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages » (CESA) prévu pour un financement de projets en 2012. Le report de ce programme, qui avait permis de distribuer 8 millions d’Euros pour des projets en santé environnementale et écotoxicologie en 2011, revient à priver ce champ de recherche d’au moins la moitié des financements ciblés totaux dont il disposait.

L’argument avancé par l’ANR, selon lequel le périmètre de cet appel d’offres CESA devait être redéfini a de quoi surprendre après seulement un an de fonctionnement, alors que ce programme a été construit après une réflexion approfondie conduite par l’ANR elle même.

La programmation de l’ANR pour les domaines de la toxicologie et de l’écotoxicologie, et notamment le programme CESA, a pour mission de comprendre les réactions du vivant aux agressions extérieures liées aux activités humaines (polluants, perturbations physiques, etc…). Depuis 2005, l’ANR a financé 197 projets pour un montant de 65M€ dans ce domaine.

La programmation du programme CESA s’appuie sur la réflexion stratégique nationale élaborée par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2009 qui avait défini comme axe prioritaire « l’urgence environnementale et les écotechnologies ».

La mise en place de ce groupe de travail répond à plusieurs objectifs : Identifier les forces et les financements alloués par l’état pour ce domaine et les enjeux scientifiques, technologiques et socio-économiques. Analyser l’impact des programmes précédents de l’ANR (SEST et CES) afin de préciser le positionnement et les contours du programme CESA au sein du programme « Environnement et ressources biologiques ». Proposer une liste de recommandations concernant l’évolution future du programme CESA.

Notons enfin que le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a demandé un rapport de conclusions pour la fin du mois de février afin d’envisager le lancement du nouvel appel à projets CESA de l’ANR pour le début du printemps 2012, répondant ainsi aux attentes de la communauté et mettant en perspective les enjeux scientifiques et socio-économiques relatifs à ce domaine qui constitue une des priorités de la stratégie nationale de recherche et d’innovation, peut on lire dans un communiqué de presse.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP