19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure
Accueil > Actualités de la mer > L’ANR reporte l’appel à projet Contaminants et environnement

L’ANR reporte l’appel à projet Contaminants et environnement

Dernière mise à jour le lundi 13 février 2012

Article paru sur le site "Actualité News Environnement" - Jeudi 09 Février 2012
Visualiser l’article original



L’ANR reporte l’appel à projet Contaminants et environnement


Par Jean-Charles BATENBAUM

L’ANR vient d’annoncer l’annulation du programme « Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages » (CESA) prévu pour un financement de projets en 2012.

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a mis en place, à la demande de Laurent Wauquiez un groupe de travail réunissant le Ministère de l’industrie de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Environnement et du Développement durable, le Ministère de la Santé, l’Agence Nationale de la Recherche et les acteurs de la recherche représentés par les alliances des Sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) et de l’environnement (ALLENVI), et ce, suite au report à l’automne 2012 de la programmation du programme CESA de l’ANR pour le domaine de la toxicologie et de l’écotoxicologie.

A l’heure où les études et les preuves scientifiques s’accumulent pointant dans le sens d’une implication massive des toxiques environnementaux dans la survenue de diverses maladies, qu’il s’agisse de cofacteurs ou de corrélations à approfondir, la recherche française fait marche arrière. Lors du Grenelle de l’Environnement, de la mise en place de la Stratégie Nationale de Recherche et d’Innovation et des Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE) 1 et 2 comme du Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE), l’on a pu constater ce retard français, que ces dispositifs auraient dû permettre de rattraper.

L’appel à projet CESA (Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages), fait suite à deux programmes de l’ANR : le programme « santé-environnement et santé-travail » (SEST en 2005-2007) et le programme « contaminants, écosystème, santé » (CES en 2008-2010).

Des objectifs précis ont été fixés, tels que le redéploiement de dizaines de postes ciblés d’enseignants-chercheurs et, en 2009, 124 M€ sur 5 ans ont été prévus dans le cadre du PNSE2 pour financer la recherche et l’expertise.

L’ANR vient d’annoncer l’annulation du programme « Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages » (CESA) prévu pour un financement de projets en 2012. Le report de ce programme, qui avait permis de distribuer 8 millions d’Euros pour des projets en santé environnementale et écotoxicologie en 2011, revient à priver ce champ de recherche d’au moins la moitié des financements ciblés totaux dont il disposait.

L’argument avancé par l’ANR, selon lequel le périmètre de cet appel d’offres CESA devait être redéfini a de quoi surprendre après seulement un an de fonctionnement, alors que ce programme a été construit après une réflexion approfondie conduite par l’ANR elle même.

La programmation de l’ANR pour les domaines de la toxicologie et de l’écotoxicologie, et notamment le programme CESA, a pour mission de comprendre les réactions du vivant aux agressions extérieures liées aux activités humaines (polluants, perturbations physiques, etc…). Depuis 2005, l’ANR a financé 197 projets pour un montant de 65M€ dans ce domaine.

La programmation du programme CESA s’appuie sur la réflexion stratégique nationale élaborée par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2009 qui avait défini comme axe prioritaire « l’urgence environnementale et les écotechnologies ».

La mise en place de ce groupe de travail répond à plusieurs objectifs : Identifier les forces et les financements alloués par l’état pour ce domaine et les enjeux scientifiques, technologiques et socio-économiques. Analyser l’impact des programmes précédents de l’ANR (SEST et CES) afin de préciser le positionnement et les contours du programme CESA au sein du programme « Environnement et ressources biologiques ». Proposer une liste de recommandations concernant l’évolution future du programme CESA.

Notons enfin que le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a demandé un rapport de conclusions pour la fin du mois de février afin d’envisager le lancement du nouvel appel à projets CESA de l’ANR pour le début du printemps 2012, répondant ainsi aux attentes de la communauté et mettant en perspective les enjeux scientifiques et socio-économiques relatifs à ce domaine qui constitue une des priorités de la stratégie nationale de recherche et d’innovation, peut on lire dans un communiqué de presse.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP