19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > L’Arctique, nouveau passage obligé entre l’Europe et l’Asie

L’Arctique, nouveau passage obligé entre l’Europe et l’Asie

Dernière mise à jour le lundi 19 août 2013

Article paru
sur le site "Figaro nautisme" - 15 Août 2013
Visualiser l’article original


Le Soléal, dernier né de la compagnie du Ponant, spécialisée dans les croisières de luxe, reliera l’Europe à l’Asie via le Pôle Nord, une voie maritime qu’il est désormais possible d’emprunter pendant quelques semaines en été en raison de la fonte des glaces. Le départ est prévu le 26 août de Kangerlussuaq, au Groenland. "Ce sera le premier bateau français de cette taille à emprunter le passage du Nord-Ouest", s’est félicité le commandant du paquebot, le capitaine Etienne Garcia. Le bateau flamabant neuf mesure 142 mètres de long et 18 mètres de large.

Une route historique

La croisière devrait durer 21 jours jusqu’en Russie et suivra la route historique empreuntée par Roald Amundsen, cet explorateur norvégien qui fut le premier à ouvrir le passage en 1905, au terme de trois années d’une lente et périlleuse progression. "La navigation dans cette zone n’est pas facile, il y a beaucoup de hauts fonds, de courants, de la glace dérivante, beaucoup d’îles...", a souligné le capitaine Garcia. Ils pourront croiser sur le chemin le rameur Charles Hedrich, un ancien businessman qui s’est engagé au début de l’été dans une première à la rame dans les glaces de l’Arctique.

Pour contrer les critiques des associations écologistes qui s’inquiètent de la fréquentation de l’écosystème arctique très fragile, la compagnie du Ponant asssure que son navire est équipé pour réduire au minimum son impact sur l’environnement. Il dispose d’un système utilisant la propulsion pour le maintenir en position de mouillage sans utiliser l’ancre et ainsi protéger les fonds marins, ainsi que d’un sonar lui permettant de détecter les mammifères marins, ce qui évite les risques de collisions.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP