20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

Dernière mise à jour le mardi 14 février 2012

Article paru sur le site "Futura Sciences" - Dimanche 12 Février 2012
Visualiser l’article original



L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

Par Bruno Scala

L’Homme aurait participé à la déforestation en Afrique centrale il y a 3.000 ans afin de pratiquer l’agriculture. Les données sédimentaires montrent que le changement climatique n’aurait pas pu à lui seul transformer la forêt en savane.

Il y a 3.000 ans déjà, l’Homme pratiquait la déforestation. C’est ce que démontre une étude de chercheurs de l’Ifremer, publiée dans la revue Science. Selon eux, les Hommes auraient abattu des arbres de la forêt tropicale humide du centre de l’Afrique afin de pratiquer l’agriculture.

C’est en analysant les sédiments déposés au fond de l’embouchure du fleuve Congo que Germain Bayon et ses collègues en sont venus à cette hypothèse. Ils ont réalisé des carottages et les quantités d’argile, d’aluminium et de potassium ont été analysées.

Trop forte érosion pour les précipitations

L’argile est un très bon indicateur des précipitations car elle est fortement soumise au phénomène d’érosion. Quant à l’aluminium (Al) et au potassium (K), ils ont des mobilités bien différentes. En mesurant le ratio de ces deux éléments dans les carottes (Al/K), il est possible d’effectuer des interprétations concernant l’érosion. Plus le ratio est grand, plus l’érosion a été importante.

L’analyse des chercheurs a porté sur une période s’étalant d’il y a 20.000 ans à 3.000 ans. Jusqu’à 3.500 ans BP (avant le présent), le ratio Al/K correspondait aux estimations de précipitations sur la région. Mais après cette époque, il a clairement augmenté, indiquant que les précipitations n’étaient pas le seul facteur d’érosion. Un pic a d’ailleurs eu lieu il y a 2.500 ans.

Déforestation pour laisser place à l’agriculture

Or cette période correspond justement à la migration de peuples Bantous, de l’Afrique de l’Ouest (Cameroun et Nigeria) vers l’Afrique centrale. Les chercheurs suggèrent donc que ces Hommes ont pratiqué la déforestation, contribuant ainsi à la transformation de la forêt en savane, mise en évidence par la forte présence de pollen de graminées au sein des couches de l’époque. La mise à nu de la terre l’expose en effet davantage aux ruissellements et donc, à l’érosion.

Jusqu’à maintenant, pourtant, il était admis que le changement climatique était responsable de cette transformation qui avait été propice au développement de l’agriculture. Cependant, ces nouveaux résultats montrent que les événements se sont déroulés inversement, à savoir que l’agriculture a été responsable de la déforestation.

Toutefois elle n’est pas l’unique responsable et les chercheurs admettent qu’il est difficile de savoir dans quelle mesure cette transformation est imputable à l’Homme ou au changement climatique. Quoi qu’il en soit, déjà à cette époque, l’Homme pratiquait la déforestation, mais lui ignorait son impact sur le climat...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP