22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite »
Accueil > Actualités de la mer > L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

Dernière mise à jour le mardi 14 février 2012

Article paru sur le site "Futura Sciences" - Dimanche 12 Février 2012
Visualiser l’article original



L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

Par Bruno Scala

L’Homme aurait participé à la déforestation en Afrique centrale il y a 3.000 ans afin de pratiquer l’agriculture. Les données sédimentaires montrent que le changement climatique n’aurait pas pu à lui seul transformer la forêt en savane.

Il y a 3.000 ans déjà, l’Homme pratiquait la déforestation. C’est ce que démontre une étude de chercheurs de l’Ifremer, publiée dans la revue Science. Selon eux, les Hommes auraient abattu des arbres de la forêt tropicale humide du centre de l’Afrique afin de pratiquer l’agriculture.

C’est en analysant les sédiments déposés au fond de l’embouchure du fleuve Congo que Germain Bayon et ses collègues en sont venus à cette hypothèse. Ils ont réalisé des carottages et les quantités d’argile, d’aluminium et de potassium ont été analysées.

Trop forte érosion pour les précipitations

L’argile est un très bon indicateur des précipitations car elle est fortement soumise au phénomène d’érosion. Quant à l’aluminium (Al) et au potassium (K), ils ont des mobilités bien différentes. En mesurant le ratio de ces deux éléments dans les carottes (Al/K), il est possible d’effectuer des interprétations concernant l’érosion. Plus le ratio est grand, plus l’érosion a été importante.

L’analyse des chercheurs a porté sur une période s’étalant d’il y a 20.000 ans à 3.000 ans. Jusqu’à 3.500 ans BP (avant le présent), le ratio Al/K correspondait aux estimations de précipitations sur la région. Mais après cette époque, il a clairement augmenté, indiquant que les précipitations n’étaient pas le seul facteur d’érosion. Un pic a d’ailleurs eu lieu il y a 2.500 ans.

Déforestation pour laisser place à l’agriculture

Or cette période correspond justement à la migration de peuples Bantous, de l’Afrique de l’Ouest (Cameroun et Nigeria) vers l’Afrique centrale. Les chercheurs suggèrent donc que ces Hommes ont pratiqué la déforestation, contribuant ainsi à la transformation de la forêt en savane, mise en évidence par la forte présence de pollen de graminées au sein des couches de l’époque. La mise à nu de la terre l’expose en effet davantage aux ruissellements et donc, à l’érosion.

Jusqu’à maintenant, pourtant, il était admis que le changement climatique était responsable de cette transformation qui avait été propice au développement de l’agriculture. Cependant, ces nouveaux résultats montrent que les événements se sont déroulés inversement, à savoir que l’agriculture a été responsable de la déforestation.

Toutefois elle n’est pas l’unique responsable et les chercheurs admettent qu’il est difficile de savoir dans quelle mesure cette transformation est imputable à l’Homme ou au changement climatique. Quoi qu’il en soit, déjà à cette époque, l’Homme pratiquait la déforestation, mais lui ignorait son impact sur le climat...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP