21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > L’Inra lance un vaste projet européen pour analyser et prédire l’évolution des (...)

L’Inra lance un vaste projet européen pour analyser et prédire l’évolution des écosystème

Dernière mise à jour le samedi 17 novembre 2012


Jusqu’à présent, la fragmentation des dispositifs Européens de recherche sur les écosystèmes ne permettait pas d’étudier, par une approche intégrée, leurs réponses aux changements globaux, en cours et à venir. ANAEE fournit à la communauté scientifique en écologie et en agronomie, un réseau d’infrastructures permettant la compréhension et la prédiction des impacts des changements climatiques, des modes de gestion des terres et de la biodiversité sur le fonctionnement et la dynamique des écosystèmes continentaux.

Une coordination Inra pour un projet d’excellence et d’envergure internationale
Coordonné par l’INRA et co-construit avec le CNRS, le projet européen ANAEE vise à améliorer les dispositifs existants et à construire de nouvelles infrastructures pour la recherche sur les écosystèmes. Il a pour objectif la mise en place, à l’échelle européenne, d’un ensemble coordonné de plateformes d’expérimentation et d’observation in situ ainsi qu’en milieu contrôlé (comme les Ecotrons du CNRS), qui seront associées à des plateformes d’analyse et de modélisation. Ces plateformes de haute technologie s’intègrent en France aux Systèmes d’Observation et d’Expérimentation au long terme pour la Recherche en Environnement (SOERE) et à l’infrastructure nationale en Biologie et Santé ‘ANAEE Services’ financée dans le cadre des Investissements d’Avenir.
Ce réseau de plateformes performantes et durables à l’échelle européenne permettra notamment :
- de prendre en compte une variété de conditions de sols et de climats ;
- d’expérimenter des modes de gestion contrastés (forêts, prairies, cultures alimentaires ou non), susceptibles d’engendrer diverses trajectoires d’évolution des écosystèmes ;
- d’enregistrer l’évolution sur le long terme des variables relatives à la végétation, au sol et à la biodiversité ;
- de mesurer les flux de matière et d’énergie, en particulier vers l’atmosphère et l’hydrosphère et de les relier aux changements globaux ;
- ou encore de modéliser le fonctionnement et la dynamique des écosystèmes selon les différents scénarios de changements globaux.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP