15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > L’Union européenne a décidé mardi d’interdire l’importation du hareng et du (...)

L’Union européenne a décidé mardi d’interdire l’importation du hareng et du maquereau en provenance des zones de pêche des Iles Féroé

Dernière mise à jour le jeudi 22 août 2013

Article paru
sur le site "Agrisalon" - 20 Août 2013
Visualiser l’article original


BRUXELLES (Bruxelles-Capitale), 20 août 2013 (AFP) L’Union européenne a décidé mardi d’interdire l’importation du hareng et du maquereau en provenance des zones de pêche des Iles Féroé, une province autonome du Danemark, qu’elle accuse de pratiquer la surpêche.

L’UE a également décidé de restreindre l’utilisation des ports de l’Union par des navires de pêche exploitant les stocks de hareng et de maquereau sous le contrôle des Iles Féroé. Certains navires des Iles Féroé ne seront pas autorisés à accoster dans les ports de l’UE, sauf en cas d’urgence.

« Ce type de mesures est toujours imposé en tout dernier ressort. Les Iles Féroé auraient pu mettre un terme à leurs activités de pêche non durables mais elles ont décidé de ne pas le faire. Il est désormais évident pour tout le monde que l’Union européenne est déterminée à utiliser l’ensemble des instruments dont elle dispose pour protéger la viabilité des stocks à long terme », a affirmé la commissaire européenne chargée de la Pêche, Maria Damanaki.

L’UE accuse les Iles Féroé de compromettre la durabilité des réserves de harengs dans l’Atlantique-nord. Arguant d’une augmentation des stocks de harengs dans leur zone, les Iles Féroé avaient annoncé qu’elles fixeraient unilatéralement en 2013 un quota de 145% supérieur à celui de l’année précédente pour cette pêche, portant à 105.000 tonnes leur part de captures.

Il existe un litige similaire avec l’Islande concernant la gestion du stock de maquereau de l’Atlantique du Nord-Est, mais la Commission n’a pas encore pris des mesures à l’encontre de Reykjavik.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP