21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > L’acidification des océans aura des conséquences préoccupantes sur les espèces (...)

L’acidification des océans aura des conséquences préoccupantes sur les espèces marines

Dernière mise à jour le mercredi 28 août 2013

Article paru
sur le site "Yahoo actualités" - 27 Août 2013
Visualiser l’article original


Selon une étude-bilan tout juste publiée, l’augmentation de l’acidité des océans à cause du CO2 aura des conséquences très fortes sur les écosystèmes marins du siècle prochain.

Le réchauffement climatique s’accompagne d’une acidification des océans qui risque de changer irrémédiablement les écosystèmes des océans d’ici 2100. Publiée dans la revue Nature Climate Change, une étude fait le bilan de tous les travaux concernant l’impact de l’acidification sur les espèces marines. Ils en déduisent que toutes les espèces et toutes les familles seront affectées à un degré plus ou moins fort.

CO2 et acidité

L’océan est un véritable puits à CO2. Plus du quart de nos rejets de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sont captés par les océans de la planète. Mais ce processus naturel n’a pas que des avantages : une fois dissout dans l’eau, le CO2 devient de l’acide carbonique et contribue à l’augmentation de l’acidité des océans. Plus le taux de CO2 augmente dans l’atmosphère, plus les océans vont s’acidifier.

L’acidité est mesurée avec le pH (potentiel hydrogène). Une solution est neutre lorsque son pH est de 7, acide entre 0 et 7, et alcaline (ou basique) entre 7 et 14. En moyenne, le pH de l’océan est de 8.2, ce qui en fait un milieu légèrement basique. Ces 200 dernières années, l’océan est passé à un pH de 8.1, et les estimations pour 2100 sont de 7.7.

Si elles apparaissent faibles, ces valeurs traduisent pourtant une différence énorme, car l’échelle utilisée est logarithmique. Ce qui signifie qu’avec une baisse de 0.1, l’acidité des océans a déjà augmenté de 30%. D’ici 2100, les océans seront jusqu’à 150% plus acides, ce qui implique d’énormes bouleversements pour les écosystèmes marins.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP