15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites
Accueil > Actualités de la mer > L’association reste vigilante face à l’éolien offshore - Saint-Germain-sur-Ay

L’association reste vigilante face à l’éolien offshore - Saint-Germain-sur-Ay

Dernière mise à jour le mercredi 21 août 2013

Article paru
sur le site "Ouestfrance" - 17 Août 2013
Visualiser l’article original


L’ACPEM (Association contre les projets éoliens en mer) concerne Saint-Germain-sur-Ay, Créances et Pirou. Elle regroupe 1 058 adhérents et reste attentive à l’implantation éventuelle de parcs éoliens offshore en mer de la Manche et dans l’océan Atlantique.

Elle reste vigilante notamment face à la loi Brottes, de janvier 2013, qui « efface tout ce qui avait été décidé avant au Grenelle de l’environnement où certaines limites étaient posées au niveau de l’éolien. Toutes les barrières législatives et administratives, issues du Grenelle qui encadraient l’éolien, ont été enlevées », précise Bernard Cianferani, vice-président de l’association. Ce dernier assurant l’intérim de la présidence, suite à la démission de Michel Doré, au mois de juin.

« Il est important de rester mobilisé et groupé car il y a toujours des menaces d’implantation sur notre côte », confie Bernard Cianferani en montrant une carte de la FEE (Fédération énergétique éolien) avec des propositions de zones techniquement favorables à l’éolien en mer : « Le Cotentin est en plein dedans. On est jamais à l’abri de ce qui peut-être décidé. Par ailleurs, six zones sont en projet : Fécamp, Saint-Brieuc, Courseulles-sur-Mer, Saint-Nazaire où les projets sont déjà arrêtés ; Le Tréport et Noirmoutier ».

L’association espère augmenter le nombre de ses adhérents pour défendre cette cause. Elle est adhérente à l’association Basse-Normandie environnement, et à la Fédération de l’environnement durable (FED) qui regroupe 891 associations à l’échelon national. Elle est en relation avec l’association Pulse (Pour un littoral sans éolien) qui fait partie de la FED.

Le conseil d’administration compte seize membres. Le siège de l’association se trouve à la mairie de Saint-Germain-sur-Ay ; l’adresse postale est celle du président. Bernard Cianferani a été élu président, Claude Houellebecq, vice-président et trésorier ; Anne-Marie Hamond, secrétaire ; Muriel Letort, secrétaire adjointe et Lilyane Villedieu, trésorière adjointe.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP