21 février : L’Hermione. Cap au sud pour un périple francophone 20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > L’huître couvée par la mer du Nord

L’huître couvée par la mer du Nord

Dernière mise à jour le samedi 20 avril 2013

Article paru
sur le site "La semaine du Boulonnais" - 19 Avril 2013
Visualiser l’article original


Après les moules, bientôt une filière d’huîtres à Dunkerque. Après les moules, bientôt une filière d’huîtres à Dunkerque.

Dunkerque aura peut-être son huître élevée dans la mer du Nord. C’est bien connu, le froid tue les microbes et, une fois n’est pas coutume, le climat du Nord fait les affaires d’une pêche artisanale qui mise sur la variété.

Sur les quais dunkerquois, la sole est reine aujourd’hui. La sole de Dunkerque, façonnée par les fonds sableux nordistes, est plébiscitée par tous les amateurs de poissons. Depuis 2003, la moule fait son trou grâce au projet d’élevage sur filières lancé à l’époque. Quatre ans plus tard, une vingtaine de pêcheurs obtenait 40 concessions d’élevages de moules sur filière. En 2012, quatre entreprises locales ont ainsi remonté 650 tonnes de moules en grande partie commercialisées par la coopérative maritime de Dunkerque. Le même succès est évidemment espéré pour l’huître même si l’expérimentation débute à peine. Mais Jo Dairin, vice-président en charge du développement économique, en est convaincu : « Ça va marcher, car notre mer du Nord tue le virus ! » L’Herpès virus OsHV1, associé à des bactéries du genre Vibrio, extermine des milliers de naissains depuis 2008. Une catastrophe pour des ostréiculteurs en quête de solutions. Or, la zone conchylicole du Nord, éloignée de tout site d’élevage ostréicole, est perçue comme le berceau idéal pour les jeunes huîtres mal dans leur coquille. Une zone si propice qu’elle vient d’ailleurs d’obtenir un A par l’Ifremer. En d’autres termes, au large de Dunkerque, contrairement aux idées reçues, l’eau est claire (comme celle qui est versée dans le biberon d’un nouveau-né). Pas étonnant que les pêcheurs dunkerquois souhaitent transformer cette zone en couveuse pour crustacés. « L’idée, c’est de faire venir à Dunkerque de jeunes huîtres qui seraient élevées dans notre mer avant d’être ensuite revendues dans toute la France. Des naissains qui vont d’ailleurs se nourrir grâce aux moules, » indique Jo Dairin, au moment de présenter la délibération en conseil communautaire. Car si l’huître dunkerquoise a un bel avenir devant elle, cette expérimentation nécessite un investissement conséquent. À terme, une dizaine d’emplois pourraient être créés par l’élevage d’huîtres dans le Nord. « Il faut les aider, insiste Frank Gonsse, élu communautaire, ils se battent pour leur activité. Ils méritent un coup de main, car on ne les a pas forcément soutenus au départ. » Qui sait, dans trois ans, au terme de cette expérimentation, l’huîtrière dunkerquoise renaîtra peut-être de ses cendres. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le parcage d’huîtres était une a
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP