23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > L’huître plate règnera-t-elle sur la table des fêtes ?

L’huître plate règnera-t-elle sur la table des fêtes ?

Dernière mise à jour le jeudi 29 novembre 2012

Article paru sur le site "agrisalon"
- vendredi 23 novembre 2012
Visualiser l’article original


Beaucoup ont oublié son petit goût de noisette. L’huître plate, réputée pour sa finesse mais longtemps délaissée car trop chère, est désormais au même prix que sa cousine creuse et pourrait lui faire de l’ombre au moment des fêtes.

« C’est une huître ronde, avec un peu d’amertume au début et très longue en bouche, avec un goût de noisette », décrit Gwenaëlle Cadoret, propriétaire du Bistrot de l’écailler à Paris et fille d’ostréiculteurs à Riec-sur-Belon (Finistère), capitale de l’huître plate.

Ce coquillage, communément appellé Belon et majoritairement produit en Bretagne, est peu connu du grand public qui lui préfère la creuse, reine du réveillon. Mais le virus qui a frappé la creuse a changé la donne. « La creuse a tellement augmenté que la plate arrive à être moins chère que la creuse », commente Jean-Pierre Blanc, Pdg de Blanc, grossiste en coquillages et crustacés au Marché d’intérêt national (Min) de Rungis. « Aujourd’hui, le prix est le même, or on vend beaucoup plus de Gillardeau », une huître spéciale produite en Charente, que de plates, s’étonne-t-il.

« Les gens ne la connaissent pas », déplore Goulven Brest, président du Comité national de la conchyliculture (Cnc). « Beaucoup de clients ont oublié son goût ou pensent qu’elle n’existe plus », explique Francis Dubourg, patron de La cabane à huîtres, à Paris.

A ouvrir par le talon

Pourtant, l’Ostrea edulis, son nom scientifique, était jusque dans les années 1970 l’huître la plus répandue sur le littoral, rappelle Goulven Brest. La France en produisait 30.000 tonnes par an. Mais deux maladies parasitaires, la bonamiose et la marteiliose, ont décimé les populations et l’huître plate est devenue rare et chère.

Les consommateurs lui ont préféré l’huître creuse, avant que celle-ci soit à son tour ravagée par un virus faisant flamber les prix. Si, à Rungis, les prix des deux mollusques se rapprochent, le consommateur ne voit pas toujours la différence dans son assiette : « la plate reste plus chère que la creuse dans les poissonneries et certaines brasseries, surtout en région parisienne, qui la proposent parfois au double du prix de la creuse », prévient le président du Cnc.

La plate peut aussi être plus difficile à dénicher car sa production reste largement inférieure à celle de la creuse : « 1.700 tonnes seront produites en 2012, dont environ 1.400 tonnes en Bretagne, contre entre 80.000 et 85.000 tonnes pour l’huître creuse », détaille Goulven Brest.

Ceux qui la découvriront devront aussi apprendre à l’ouvrir, « par le talon » et pas sur le côté comme pour la creuse, met en garde Gwenaëlle Cadoret, promettant qu’à l’issue de cette épreuve, ils seront « surpris par son goût ». Pour valoriser ce produit, une Igp (indication géographique protégée) Belon est en cours d’élaboration.

AFP
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP