18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause
Accueil > Actualités de la mer > L’hydrogène va-t-il devenir l’énergie du futur ?

L’hydrogène va-t-il devenir l’énergie du futur ?

Dernière mise à jour le dimanche 14 avril 2013

Article paru
sur le site "RFI" - 12 Avril 2013
Visualiser l’article original


L’hydrogène est une piste sérieuse aujourd’hui pour le transport et le stockage des énergies intermittentes, comme le solaire et l’éolien. Mais il pourrait aussi permettre de produire directement de l’énergie dans le futur. C’était impensable jusqu’à présent étant donné que l’hydrogène demande lui même de l’énergie pour être extrait. Il faut l’isoler des molécules d’eau et de gaz naturel, avec au passage beaucoup d’émissions de CO2. Rien de très bon pour l’environnement. Il n’y a que sous forme gazeuse que l’hydrogène est propre : aucune émission de gaz à effet de serre lorsqu’il est brûlé. Mais on croyait cet hydrogène gazeux quasi-inexistant, à part au fond des océans, le long des failles sismiques, et sur Terre, dans quelques endroits où la roche magmatique affleure, en Nouvelle-Calédonie, aux Philippines, au Portugal ou en Grèce.

La bonne surprise, c’est que l’hydrogène gazeux est en fait très répandu à la surface du globe, et jusqu’au centre des continents. Au Mali, on a découvert de l’hydrogène par le plus grand des hasards. La compagnie pétrolière Petroma forait un puits pour chercher de l’eau à Bourakebougou, au nord-ouest de Bamako. C’est de l’hydrogène pur à 98 % qui en est sorti ; il sert aujourd’hui à alimenter un groupe électrogène pour produire du courant ! De l’autre côté de la planète, dans l’Etat américain du Kansas, on a découvert une couche de roche poreuse, un aquifère, où les bulles de gaz étaient en fait des bulles d’hydrogène. L’Institut français du pétrole-Energies nouvelles (IFP-En) va poursuivre les recherches pour déterminer si une exploitation industrielle de l’hydrogène est possible. Une perspective que d’autres chercheurs estiment encore totalement utopique. En attendant, l’IFP-En pense que même en petites quantités, l’hydrogène peut contribuer à enrichir ce qu’on appelle désormais le « mix » ou le bouquet énergétique
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP