21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français
Accueil > Actualités de la mer > L’hydrogène va-t-il devenir l’énergie du futur ?

L’hydrogène va-t-il devenir l’énergie du futur ?

Dernière mise à jour le dimanche 14 avril 2013

Article paru
sur le site "RFI" - 12 Avril 2013
Visualiser l’article original


L’hydrogène est une piste sérieuse aujourd’hui pour le transport et le stockage des énergies intermittentes, comme le solaire et l’éolien. Mais il pourrait aussi permettre de produire directement de l’énergie dans le futur. C’était impensable jusqu’à présent étant donné que l’hydrogène demande lui même de l’énergie pour être extrait. Il faut l’isoler des molécules d’eau et de gaz naturel, avec au passage beaucoup d’émissions de CO2. Rien de très bon pour l’environnement. Il n’y a que sous forme gazeuse que l’hydrogène est propre : aucune émission de gaz à effet de serre lorsqu’il est brûlé. Mais on croyait cet hydrogène gazeux quasi-inexistant, à part au fond des océans, le long des failles sismiques, et sur Terre, dans quelques endroits où la roche magmatique affleure, en Nouvelle-Calédonie, aux Philippines, au Portugal ou en Grèce.

La bonne surprise, c’est que l’hydrogène gazeux est en fait très répandu à la surface du globe, et jusqu’au centre des continents. Au Mali, on a découvert de l’hydrogène par le plus grand des hasards. La compagnie pétrolière Petroma forait un puits pour chercher de l’eau à Bourakebougou, au nord-ouest de Bamako. C’est de l’hydrogène pur à 98 % qui en est sorti ; il sert aujourd’hui à alimenter un groupe électrogène pour produire du courant ! De l’autre côté de la planète, dans l’Etat américain du Kansas, on a découvert une couche de roche poreuse, un aquifère, où les bulles de gaz étaient en fait des bulles d’hydrogène. L’Institut français du pétrole-Energies nouvelles (IFP-En) va poursuivre les recherches pour déterminer si une exploitation industrielle de l’hydrogène est possible. Une perspective que d’autres chercheurs estiment encore totalement utopique. En attendant, l’IFP-En pense que même en petites quantités, l’hydrogène peut contribuer à enrichir ce qu’on appelle désormais le « mix » ou le bouquet énergétique
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP