19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !
Accueil > Actualités de la mer > L’incroyable voyage des larves de coraux

L’incroyable voyage des larves de coraux

Dernière mise à jour le samedi 24 août 2013

Article paru
sur le site "Yahoo actualités" - 22 Août 2013
Visualiser l’article original


Des chercheurs ont modéliser les mouvements migratoires des larves de coraux. Certaines peuvent parcourir jusqu’à 9.000 km avant de former un récif.

Avant de se fixer sur les fonds marins, les coraux passent par une phase larvaire mobile (on parle de phase méduse, et de phase polype quand ils sont fixés). Des scientifiques anglais et américains viennent de publier une étude dans laquelle ils ont modélisé les mouvements migratoires des larves de coraux à travers le globe. Surprise, certains peuvent parcourir jusqu’à 9.000 km en une année.

À la merci des courantsLes coraux sont directement menacés par les activités humaines : réchauffement climatique, pollution et surpêche affectent les écosystèmes marins, dont les coraux sont un maillon essentiel. Les scientifiques supposent que pour survivre à des conditions défavorables, les coraux migrent vers des eaux plus clémentes. Sally Wood, co-auteur de l’étude, explique : "La dispersion est un processus extrêmement important. Les coraux sont fixés au plancher océanique à l’âge adulte, le seul moyen pour eux d’échapper à des environnements dangereux ou de repeupler des récifs endommagés est de lâcher leur progéniture à la merci des courants océaniques".

Simulation informatique

L’étude, publiée dans la revue Global Ecology and Biogeography, est la première du genre. Il est en effet impossible de suivre à la trace ces minuscules larves, de l’ordre du millimètre. C’est pourquoi les chercheurs se sont tournés vers le modèle informatique du Dr. Claire Paris, qui a déjà fait ses preuves en 2011 pour relier la dispersion géographique des coraux à leur diversité génétique.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP