19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > La France se rattrape avec l’hydrolien Par par Manuel Moragues - Publié le (...)

La France se rattrape avec l’hydrolien Par par Manuel Moragues - Publié le 10 octobre 2013 | L’Usine Nouvelle n°3348

Dernière mise à jour le lundi 14 octobre 2013

Article paru
sur le site "L’usine nouvelle" - 10 octobre 2013
Visualiser l’article original



Vous avez raté le coche de l’éolien offshore ? Rattrapez-vous avec l’hydrolien ! Les industriels se précipitent pour occuper le terrain. En ligne de mire, le marché mondial.
Top départ ! La France se veut le pilote de l’hydrolien. François Hollande a annoncé, lundi 30 septembre à Cherbourg (Manche), un appel àmanifestation d’intérêt (AMI) pour lancer des fermes pilotes. Quatre "fermettes" de 4 à 10 machines (environ une dizaine de mégawatts, MW), capables de convertir l’énergie des courants de marée en électricité, pourront être installées au raz Blanchard, au large du Cotentin, et au passage du Fromveur, à la pointe du Finistère. Chaque pilote devrait être subventionné à hauteur de 30 millions d’euros et l’électricité produite rachetée à 173 euros le mégawattheure. Le gouvernement veut aller très vite. Le président de la République a ainsi promis de simplifier les procédures administratives et d’accélérerle traitement des recours. La France, qui a raté le coche de l’éolien offshore, veut se rattraper avec l’hydrolien. Les industriels sont déjà au rendez-vous. À peine François Hollande terminait-il son discours que fusaient les communiqués d’Alstom, de Siemens, de DNCS, de GDF Suez… Tous se déclarent fin prêts. Et pour cause : ils étudient depuis longtemps ces projets pilotes. "Nous nous réjouissons de cet AMI qui place la France dans le peloton de tête en termes de stratégie nationale, aux côtés du Royaume-Uni et du Canada", se félicite Frédéric Le Lidec, le directeur général délégué de l’activité Énergies marines renouvelables de DCNS. Selon le cabinet de conseil Business Crescendo, seules 39 hydroliennes ont, à ce jour, été immergées dans le monde, dans le cadre dedémonstrateurs, pour une puissance cumulée de [...]

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP