20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > La France va devenir plus chaude et la météo plus extrême

La France va devenir plus chaude et la météo plus extrême

Dernière mise à jour le mercredi 10 septembre 2014

Article paru
sur le site "Le Monde Planète" - 07 septembre 2014
Visualiser l’article original



Commandé par le ministère en 2010, ce rapport sur l’évolution du climat en France d’ici 2100 paraît juste avant la présentation au Parlement du projet de loi sur la transition énergétique, qui doit être une loi phare du quinquennat.

JUSQU’À 5 °C DE HAUSSE DES TEMPÉRATURES

Selon l’équipe d’experts dirigée par le climatologue Jean Jouzel, d’ici 2050, la France affichera une hausse des températures moyennes en métropole de 0,6 ° à 1,3 °C par rapport aux années 1976-2005. L’été, cette hausse irait jusqu’à 2 °C dans le sud-est. Ensuite, sur la période 2071-2100, cette tendance s’aggravera avec une hausse moyenne des températures de 2,6 °C à 5,3 °C et « pourrait largement dépasser les 5 °C en été » dans le sud-est.

Les phénomènes météo extrêmes – vagues de chaleur, sécheresses, grosses pluies – seront plus marqués : d’ici 2100, les vagues de chaleur d’été pourront dépasser 20 jours dans le sud-est, voire 40 jours dans le scénario le plus pessimiste. Il faut aussi s’attendre à davantage d’épisodes de sécheresse dans le Midi, de 2 à 8 jours supplémentaires, pouvant parfois toucher tout le pays.

DES CYCLONES TROPICAUX PLUS PUISSANTS

En revanche, les vagues de froid d’hiver vont se raréfier, avec 6 à 10 jours de grand froid en moins, notamment dans le Nord. Côté pluies, la France devrait connaître une légère hausse des précipitations moyennes, en été comme en hiver, comprise entre 0 et 0,42 mm/jour en moyenne. Les précipitations extrêmes vont, elles, augmenter dans la seconde partie du siècle sur une large partie du territoire métropolitain, une hausse de plus de 5 % allant jusqu’à 10 % dans le nord-est.

Outre-mer, les températures pourraient augmenter de 3,5 °C, alors que les précipitations devraient diminuer. La fréquence des cyclones tropicaux pourrait, elle aussi, diminuer à la fin du siècle mais leur force (vent, pluies) augmenter.

Lire : L’année 2013, marquée par des phénomènes météo extrêmes

« CLÉ POUR AGIR »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP