20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer
Accueil > Actualités de la mer > La Trinité. Ifremer, un laboratoire sentinelle

La Trinité. Ifremer, un laboratoire sentinelle

Dernière mise à jour le jeudi 10 mars 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 Mars 2016
Visualiser l’article original


La surveillance de la qualité des eaux littorales sur une zone allant du Mont-Saint-Michel à la Charente est effectuée par une dizaine de scientifiques à partir de la station d’Ifremer de La Trinité-sur-Mer. Alors que pèse une menace de fermeture, rencontre avec la responsable de la station, Nathalie Cochennec-Laureau.

Sur quoi portent les travaux des scientifiques de la station Ifremer de La Trinité-sur-Mer ?
La station héberge le laboratoire Environnement et ressources du Morbihan et de la Loire-Atlantique. Nous travaillons sur la surveillance et l’observation de l’écosystème littoral. Le laboratoire coordonne pour l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, la directive-cadre sur l’eau. On surveille les masses d’eau. On analyse les nutriments présents dans ces masses d’eau, du Mont-Saint-Michel jusqu’à la Charente. L’idée est de comprendre le continuum entre les bassins versants de la Loire et de la Vilaine et les systèmes côtiers.

Ce que les eaux fluviales apportent dans le milieu marin ?
Oui. Les nutriments proviennent des bassins versants et apportent de la nourriture à la biomasse végétale. Ce qui a pour effet la multiplication des phytoplanctons. Certains peuvent être dangereux pour la consommation des coquillages.

Dans cette surveillance sanitaire des eaux littorales, quel est le rôle de votre laboratoire ?
L’ensemble des données collectées par le laboratoire que je dirige sert de base de recherche à d’autres équipes de recherche pour comprendre ce qu’il se passe dans le milieu. Cette connaissance permet de répondre à des avis et nous émettons des expertises sur la gestion du système côtier pour le Morbihan, la Loire-Atlantique et la Vendée.
Par exemple, en cas de dragage dans un port, nous étudions les impacts du clapage des sédiments. Nous sommes un laboratoire polyvalent. Nous travaillons avec d’autres laboratoires, comme le labo de physiologie des invertébrés de Brest sur la restauration de l’huître plate en baie de Quiberon.
Nous avons une autre étude en cours, avec l’agence de l’eau, sur l’eutrophisation en baie de Vilaine. Du fait d’un enrichissement trop important du milieu, et un manque d’oxygénation au fond, on constate une mortalité importante des coquillages et des poissons.
Nous sommes en fait le premier maillon, les sentinelles de la côte. On collecte les données. On les analyse. Elles servent à alimenter les projets de recherches nationaux et internationaux.
On est le dispositif d’alerte, le phare. Les laboratoires de proximité sont très importants. C’est une richesse et la spécificité d’Ifremer.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP