16 décembre : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 15 décembre : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendue14 décembre : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de bar13 décembre : Huîtres. Sous haute surveillance 12 décembre : Pêche électrique. Intermarché vent debout11 décembre : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel 10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !
Accueil > Actualités de la mer > La Trinité. Ifremer, un laboratoire sentinelle

La Trinité. Ifremer, un laboratoire sentinelle

Dernière mise à jour le jeudi 10 mars 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 Mars 2016
Visualiser l’article original


La surveillance de la qualité des eaux littorales sur une zone allant du Mont-Saint-Michel à la Charente est effectuée par une dizaine de scientifiques à partir de la station d’Ifremer de La Trinité-sur-Mer. Alors que pèse une menace de fermeture, rencontre avec la responsable de la station, Nathalie Cochennec-Laureau.

Sur quoi portent les travaux des scientifiques de la station Ifremer de La Trinité-sur-Mer ?
La station héberge le laboratoire Environnement et ressources du Morbihan et de la Loire-Atlantique. Nous travaillons sur la surveillance et l’observation de l’écosystème littoral. Le laboratoire coordonne pour l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, la directive-cadre sur l’eau. On surveille les masses d’eau. On analyse les nutriments présents dans ces masses d’eau, du Mont-Saint-Michel jusqu’à la Charente. L’idée est de comprendre le continuum entre les bassins versants de la Loire et de la Vilaine et les systèmes côtiers.

Ce que les eaux fluviales apportent dans le milieu marin ?
Oui. Les nutriments proviennent des bassins versants et apportent de la nourriture à la biomasse végétale. Ce qui a pour effet la multiplication des phytoplanctons. Certains peuvent être dangereux pour la consommation des coquillages.

Dans cette surveillance sanitaire des eaux littorales, quel est le rôle de votre laboratoire ?
L’ensemble des données collectées par le laboratoire que je dirige sert de base de recherche à d’autres équipes de recherche pour comprendre ce qu’il se passe dans le milieu. Cette connaissance permet de répondre à des avis et nous émettons des expertises sur la gestion du système côtier pour le Morbihan, la Loire-Atlantique et la Vendée.
Par exemple, en cas de dragage dans un port, nous étudions les impacts du clapage des sédiments. Nous sommes un laboratoire polyvalent. Nous travaillons avec d’autres laboratoires, comme le labo de physiologie des invertébrés de Brest sur la restauration de l’huître plate en baie de Quiberon.
Nous avons une autre étude en cours, avec l’agence de l’eau, sur l’eutrophisation en baie de Vilaine. Du fait d’un enrichissement trop important du milieu, et un manque d’oxygénation au fond, on constate une mortalité importante des coquillages et des poissons.
Nous sommes en fait le premier maillon, les sentinelles de la côte. On collecte les données. On les analyse. Elles servent à alimenter les projets de recherches nationaux et internationaux.
On est le dispositif d’alerte, le phare. Les laboratoires de proximité sont très importants. C’est une richesse et la spécificité d’Ifremer.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP