18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > La Trinité. Ifremer, un laboratoire sentinelle

La Trinité. Ifremer, un laboratoire sentinelle

Dernière mise à jour le jeudi 10 mars 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 Mars 2016
Visualiser l’article original


La surveillance de la qualité des eaux littorales sur une zone allant du Mont-Saint-Michel à la Charente est effectuée par une dizaine de scientifiques à partir de la station d’Ifremer de La Trinité-sur-Mer. Alors que pèse une menace de fermeture, rencontre avec la responsable de la station, Nathalie Cochennec-Laureau.

Sur quoi portent les travaux des scientifiques de la station Ifremer de La Trinité-sur-Mer ?
La station héberge le laboratoire Environnement et ressources du Morbihan et de la Loire-Atlantique. Nous travaillons sur la surveillance et l’observation de l’écosystème littoral. Le laboratoire coordonne pour l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, la directive-cadre sur l’eau. On surveille les masses d’eau. On analyse les nutriments présents dans ces masses d’eau, du Mont-Saint-Michel jusqu’à la Charente. L’idée est de comprendre le continuum entre les bassins versants de la Loire et de la Vilaine et les systèmes côtiers.

Ce que les eaux fluviales apportent dans le milieu marin ?
Oui. Les nutriments proviennent des bassins versants et apportent de la nourriture à la biomasse végétale. Ce qui a pour effet la multiplication des phytoplanctons. Certains peuvent être dangereux pour la consommation des coquillages.

Dans cette surveillance sanitaire des eaux littorales, quel est le rôle de votre laboratoire ?
L’ensemble des données collectées par le laboratoire que je dirige sert de base de recherche à d’autres équipes de recherche pour comprendre ce qu’il se passe dans le milieu. Cette connaissance permet de répondre à des avis et nous émettons des expertises sur la gestion du système côtier pour le Morbihan, la Loire-Atlantique et la Vendée.
Par exemple, en cas de dragage dans un port, nous étudions les impacts du clapage des sédiments. Nous sommes un laboratoire polyvalent. Nous travaillons avec d’autres laboratoires, comme le labo de physiologie des invertébrés de Brest sur la restauration de l’huître plate en baie de Quiberon.
Nous avons une autre étude en cours, avec l’agence de l’eau, sur l’eutrophisation en baie de Vilaine. Du fait d’un enrichissement trop important du milieu, et un manque d’oxygénation au fond, on constate une mortalité importante des coquillages et des poissons.
Nous sommes en fait le premier maillon, les sentinelles de la côte. On collecte les données. On les analyse. Elles servent à alimenter les projets de recherches nationaux et internationaux.
On est le dispositif d’alerte, le phare. Les laboratoires de proximité sont très importants. C’est une richesse et la spécificité d’Ifremer.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP