26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > La commission internationale baleinière interdit la pêche à la (...)

La commission internationale baleinière interdit la pêche à la Baleine

Dernière mise à jour le vendredi 6 juillet 2012

Article paru sur le site "Voilà Actualités" - Jeudi 05 juillet 2012Article paru sur le
Visualiser l’article original"



La Commission baleinière internationale (CBI), réunie à Panama, a rejeté jeudi la demande du Danemark d’augmenter ses quotas de chasse à La baleine pour les peuples indigènes du Groenland, dont 10 baleines à bosse par an, et la chasse sera interdite dès fin 2012.

Les autres membres de l’Union européenne ont voté contre le Danemark après l’échec de discussions visant à diminuer le nombre de captures proposées, ce qui a surpris des observateurs présents à la réunion annuelle de la CBI.

Des délégués et des représentants des associations écologistes se sont dits préoccupés par l’augmentation de la vente de viande de baleine au Groenland, ce qui démontrerait qu’il s’agirait d’une chasse commerciale déguisée et non d’une pratique traditionnelle destinée à la consommation indigène, autorisée par la CBI.

Le Danemark avait demandé de se voir allouer un quota de 1.326 prises entre 2013 et 2018, dont 10 baleines à bosse par an, en légère augmentation par rapport à un accord négocié il y a deux ans.

En raison du vote négatif de la Commission, le Danemark ne sera plus autorisé à chasser de baleines à l’expiration de ses quotas, fin 2012.

"Nous allons rentrer à la maison et réfléchir à ce que nous allons faire à l’avenir", a déclaré le délégué danois, Ole Samsing, devant la presse.

Vingt-cinq pays ont soutenu la demande danoise, 34 s’y sont opposés et trois se sont abstenus.

"Il me semble que certains pays n’ont pas assumé leurs responsabilités. C’est dommage", a également déploré M. Samsing.

Les opposants à la chasse ont reproché au Danemark de n’avoir pas su négocier avec les autres pays.

"Ces cinq dernières années, nous avons vu les efforts du Groenland pour progressivement augmenter ses prises et son insistance à obtenir la complicité de la Commission", a critiqué le délégué néo-zélandais, Gerard van Bohemen.

Le Monégasque Fréderic Briand, vétéran de la protecion des baleines, a estimé que le Danemark et le Groenland auraient dû "présenter leur demande d’une façon plus mesurée, sans aller directement à l’affrontement".

L’Islande - unique pays avec la Norvège à se livrer ouvertement à la pêche commerciale - a estimé pour sa part que la Commission pâtissait de "dysfonctionnements".

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP