20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > La fonte des glaciers contribue pour un tiers de la montée des (...)

La fonte des glaciers contribue pour un tiers de la montée des océans

Dernière mise à jour le samedi 18 mai 2013

Article paru
sur le site "GoodPlanète" - 17 Mai 2013
Visualiser l’article original


WASHINGTON - (AFP) - La fonte des glaciers terrestres sous l’effet du réchauffement climatique a contribué pour un tiers de la montée des océans de 2003 à 2009, selon de nouvelles estimations plus précises effectuées avec des satellites par un groupe international de chercheurs.

"Pour la première fois, nous avons été en mesure d’estimer très précisément combien ces glaciers ont ensemble contribué à la montée des océans", indique Alex Gardner, professeur de géographie à l’Université de Clark à Worcester, dans le Massachusetts, principal responsable de cette étude publiée jeudi.

"Ces plus petites masses glaciaires —qui ne représentent qu’un pourcent des glaces de la planète— ont perdu autant de glace que les banquises de l’Arctique et de l’Antarctique combinées" de 2003 à 2009, souligne-t-il.

Les pertes de glace les plus importantes se sont produites dans les glaciers de l’Arctique canadien, en Alaska, dans le sud des Andes et dans l’Himalaya.

Les glaciers en dehors des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique ont perdu en moyenne 260 milliards de tonnes de glace annuellement durant cette période de sept années, entraînant une montée de 0,7 millimètres par an des océans, ont déterminé ces chercheurs dont l’étude est publiée dans la revue américaine Science datée du 17 mai.

Pour ces estimations, ils ont comparé les mesures traditionnelles effectuées au sol à celles des satellites ICESat (Ice, Cloud and Land Elevation Satellite) et GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment) de la Nasa.

"Etant donné que la masse des glaciers terrestres est relativement faible en comparaison de celle des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique, leur fonte suscite malheureusement moins ou pas d’inquiétude" dans le public, relève le glaciologue Tad Pfeffer, professeur à l’Institut arctique et à l’Université du Colorado à Boulder, un des co-auteurs de l’étude.

"C’est comme un petit seau d’eau avec un grand trou dans le fond : ça ne durera pas très longtemps, juste un siècle ou deux, mais tant qu’il y aura de la glace dans ces glaciers, ils seront une source majeure de la montée du niveau des océan", explique-t-il.

Selon les estimations actuelles, si tous les glaciers dans le monde fondaient complètement, cela ferait monter le niveau des océans d’environ 61 centimètres.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP