21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > La mer Morte vivra-t-elle ?

La mer Morte vivra-t-elle ?

Dernière mise à jour le samedi 30 novembre 2013

Article paru
sur le site "Science.fr" - janvier 2013
Visualiser l’article original



L’irrigation et l’extraction de minerais conduisent à l’assèchement de la mer Morte. Mais en s’associant, Israël, la Jordanie et l’Autorité palestinienne peuvent encore sauver cet exceptionnel lac salé.

La mer Morte est un lieu mystérieux. Point émergé le plus bas du globe, censé abriter les sites bibliques de Sodome et Gomorrhe, ses eaux et minéraux sont réputés pour leurs bienfaits. Et en dépit de son nom, ce lac salé constitue une source de vie microbienne remarquable. Mais on sait que son avenir est gravement menacé. Après des siècles de stabilité – due à un subtil équilibre entre l’approvisionnement en eau...

- Le niveau de la mer Morte est aujourd’hui de 426 mètres au-dessous de celui de la mer. Il diminue d’environ un mètre par an. La baisse est due au captage des eaux pour l’irrigation et à l’évaporation accélérée mise en place pour extraire des minéraux. -

- Des milliers de cavités, ou dolines, sont engendrées par le retrait des eaux salées souterraines et l’effondrement du sol qui s’ensuit.

- Un système de canalisations construit sur 180 kilomètres pourrait acheminer de l’eau à partir de la mer Rouge. Des chercheurs testent l’impact qu’aurait le mélange des eaux sur la vie marine.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP