21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > La mer pourrait bientôt ne plus sentir la mer

La mer pourrait bientôt ne plus sentir la mer

Dernière mise à jour le mercredi 4 septembre 2013

Article paru
sur le site "Planète" - 02 Septembre 2013
Visualiser l’article original


Et si la mer changeait d’odeur à cause de dérèglements climatiques ? C’est l’hypothèse de chercheurs publiés dans la revue Nature.

Le vent marin dans les cheveux, l’horizon à perte de vue et l’air iodé dans les poumons : ce plaisir simple. Et si l’odeur de la mer disparaissait ? C’est ce qu’envisagent des scientifiques de l’Institut de météorologie Max Planck, dans une étude publiée dans la revue américaine Nature Climate Change.

C’est un enchaînement de métamorphoses qui a mené les chercheurs à cette conclusion : la mer pourrait changer d’odeur. Le changement climatique entraînerait une plus forte acidité des océans, laquelle nuit au sulfure de diméthyle (DMS), une substance produite par un phytoplancton marin.

Un cercle vicieux de réchauffement climatique

"Les émissions de DMS marins sont la plus grande ressource naturelle d’acide sulfurique atmosphérique et des changements de force ont le potentiel d’altérer le bilan radiatif de la Terre", rapporte le site américain Grist. Parmi ces changements, outre l’odeur des océans, ce sulfure participe à la formation des nuages, lesquels engendrent la pluie et la neige.

"A une échelle mondiale, une baisse des émissions de DMS à cause de l’acidification [des mers, ndlr] pourrait avoir d’importantes répercussions sur le climat,......

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP