20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > La plus vieille créature du monde morte pour la science

La plus vieille créature du monde morte pour la science

Dernière mise à jour le vendredi 15 novembre 2013

Article paru
sur le site "Le Point" - 15 Novembre 2013
Visualiser l’article original



Ming était née en 1499. Elle est morte le 13 novembre 2013, âgée donc de 507 ans ! Quoique palourde, Ming était donc le plus vieil animal sur cette terre. Était, car en plus de révéler son âge véritable, 102 ans de plus que l’estimation précédente, les scientifiques décidément maladroits l’ont tuée en l’ouvrant pour en avoir le coeur net !

C’est le Daily Mail qui a déniché cette tragique histoire sur le site scientifique ScienceNordic. Mais le décès remonte en fait à sept ans. Ming a en effet été découverte en 2006 au large de l’Islande, dans le cadre de recherches sur le réchauffement climatique. La vénérable palourde passionne immédiatement les chercheurs de l’université de Bangor au pays de Galles qui espèrent découvrir grâce à elle quelques vérités sur le climat, mais aussi sur le Graal de l’humanité : la longévité. Les scientifiques comptent d’abord le nombre de rainures qui plissent sa coquille, car celles-ci se forment, été après été, quand "l’océan se réchauffe et que la nourriture abonde", peut-on lire dans le Daily Mail. Ils déterminent l’âge de la créature : 405 ans. Ming - qui ne s’appelle pas encore ainsi - entre derechef dans le Guiness des records.

Mais nos chercheurs ne sont pas satisfaits. Poursuivant leurs recherches, ils ont poussé plus avant leurs investigations, tuant donc l’objet de leur quête.
Une marge d’erreur de un an ou deux

Ce n’est pas pour masquer leur forfait que les savants se sont tus pendant sept ans, mais en raison de scrupules purement scientifiques : "Nous nous sommes trompés la première fois sur son âge et sans doute qu’à l’époque nous avions été trop rapides pour publier nos résultats, a avoué Paul Butler. Mais, aujourd’hui, nous sommes certains de ce que nous avançons." "L’âge de Ming a été confirmé par des méthodes variées, notamment la datation au carbone 14, a renchéri Rob Witbaard de l’Institut royal de recherches marines des Pays-Bas au ScienceNordic. Si erreur il y a, ce ne peut être que de un ou deux ans, pas plus."

Reste à comprendre pourquoi Ming a pu vivre aussi longtemps, alors que jusqu’à présent on estimait que les bivalves - la grande famille de mollusques à laquelle elle appartenait - ne pouvaient vivre qu’un siècle tout au plus.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP