21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > La pollution menace la pêche antillaise

La pollution menace la pêche antillaise

Dernière mise à jour le mardi 29 janvier 2013

Article paru
sur le site "Ouest-france entreprises" - 25 Janvier 2013
Visualiser l’article original


« À cause de la contamination des langoustes par la chlordécone, une partie des pêcheurs est privée de 70 % de ses revenus », tempête le Guadeloupéen Jean-Claude Yoyotte, vice-président du Comité national des pêches. La chlordécone est une molécule chimique utilisée pour lutter contre le charançon du bananier. Son introduction date de 1972 et son interdiction définitive, mais tardive, de 1993. En décembre, les ports des îles ont déjà été bloqués en signe de protestation. Depuis, la situation s’envenime. « Une explosion sociale violente est à craindre », estime Jean-Claude Yoyotte.

Aide d’urgence

Martiniquais et Guadeloupéens viennent d’être reçus par Victorin Lurel, ministre des Outre-Mer et Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports, à la Mer et à la Pêche. Ceux-ci ont promis de « débloquer une aide d’urgence de 2 millions d’euros, compatible avec les règlements européens. » Ils s’engagent aussi à examiner la situation des cotisations et dettes sociales. Cautères sur jambe de bois, analysent les professionnels de la mer. « Cela représente 10 000 € par marin. Plutôt léger quand on sait que cette pollution va durer des siècles et qu’elle risque de s’étendre. »

Les possibilités de reconversion des pêcheurs îliens « sont limitées » : « Les zones de pêches ne sont pas extensibles et celles qui ne sont pas contaminées sont déjà exploitées. Impossible de reporter l’effort de pêche sur elles. » Conflits d’usage et forte pression sur la ressource halieutique interdisent cette option. « Nous souhaitons qu’un travail soit fait en profondeur pour imaginer plusieurs options, comme le développement de l’aquaculture. » Aujourd’hui en Martinique, 40 % des zones de pêches à la langouste sont gelées. En Guadeloupe, la contamination des sols concerne environ 6 500 ha et 14 500 ha en Martinique.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP