25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > La saison de crabe d’Alaska menacée par l’impasse budgétaire

La saison de crabe d’Alaska menacée par l’impasse budgétaire

Dernière mise à jour le jeudi 17 octobre 2013

Article paru
sur le site "Le Marin" - 15 octobre 2013
Visualiser l’article original



L’administration chargée de délivrer les permis pour la pêche au crabe royal était fermée à l’aube de l’ouverture de la pêche, prévue le 15 octobre (Archives Bruno Vaudour).

La très lucrative saison de la pêche du crabe royal en Alaska devait démarrer le 15 octobre. Mais l’office fédéral de la Pêche des États-Unis, chargé de distribuer les permis, était encore fermé la veille.

Cette pêche, qui ne dure que trois mois et rapporte 10 % de la valeur des produits de la mer d’Alaska, sera-t-elle également victime du « shutdown » ? Ce blocage budgétaire est imposé depuis plus de deux semaines sous la pression du Tea Party, dont l’une des figures est l’Alaskienne Sarah Palin.

Malgré cette menace, la plupart des 80 bateaux qui se partagent les quotas de crustacés ont déjà rejoint les lieux de pêche. Ils espèrent un règlement rapide car la moitié des prises partent sur le marché japonais et si les bateaux sont bloqués jusqu’à la fin octobre, celui-ci ne sera pas alimenté à temps.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP