21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > La transition énergétique est aussi bénéfique pour l’environnement

La transition énergétique est aussi bénéfique pour l’environnement

Dernière mise à jour le lundi 3 novembre 2014

Article paru
sur le site "Le Monde Planète" - 09 octobre 2014
Visualiser l’article original



Remplacer l’électricité d’origine fossile par une électricité « verte » est bon non seulement pour le climat, mais aussi pour l’environnement. C’est ce que conclut une étude internationale (Norvège, Etats-Unis, Pays-Bas, Chili, Chine) publiée, lundi 6 octobre, dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) des Etats-Unis. Un résultat qui trouve une résonance particulière au moment où, en France, les députés examinent le projet de loi sur la transition énergétique pour une croissance verte

Les filières de production d’électricité d’origine renouvelable sont habituellement mises en avant en raison de leur avantage, en termes d’émission de gaz à effet de serre et notamment de CO2, sur les centrales thermiques au charbon, au fuel ou au gaz. Mais leur bilan environnemental est plus rarement étudié. Or, comme toutes les énergies, elles ont un impact sur les milieux naturels : emprise au sol (singulièrement pour les barrages hydrauliques ou les fermes solaires géantes), perturbation de la faune (en particulier pour les éoliennes terrestres ou offshore), « dénaturation » des paysages…

COCKTAIL TOXIQUE

Surtout, si les installations éoliennes, solaires ou hydroélectriques sont, une fois mises en exploitation, parfaitement neutres pour l’environnement, il n’en va pas de même pour leur déploiement. L’extraction ou la production des matériaux qu’elles requièrent (béton, acier, fer, cuivre, aluminium, zinc, nickel, verre, silicium, métaux rares…), la fabrication et l’assemblage des éléments, le transport sur site, mais aussi le traitement des composants qu’imposera à terme le démantèlement, toutes ces opérations consomment de l’énergie et sont sources de pollution.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP