18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Laisse de mer - C’est quoi ?

Laisse de mer - C’est quoi ?

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Laisses de mer (22)

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais les laisses de mer furent pour moi l’une de mes premières découvertes de l’espace marin !

Bambin né à la côte (Granville - Manche), j’étais attiré par ce cordon brunâtre qui, marée après marée, m’apportait des cadeaux plus intéressants les uns que les autres ... gros coquillages, drôles de petits crabes, petits poissons vivaces, bigorneaux colorés, longues voiles d’algues, carrés de liège, et aussi ces beaux morceaux de verres arrondis ...

Abandonnant un instant ma besogne, il m’arrivait de regarder un peu plus loin la laisse où piaillaient une myriade d’oiseaux, et j’étais émerveillé ...

Durant de longues années je ne parvins pas à identifier ces oiseaux, ni même du reste les centaines d’animaux, d’animalcules, d’algues ou de menus objets contenus dans les laisses de mer ...

C’est donc le sujet de cette page !

_



La laisse de mer fut pendant des siècles un moyen pour les iliens d’allumer leur feu, et quelquefois pour les goémoniers de construire leurs abris sur les "cailloux" où ils résidaient l’été pour le travail.

Aujourd’hui les plaisanciers ne supportent plus que les algues et les laisses de mer viennent maculer "leurs plages".
Laisse Tréffiagat (29 )

Je ne parle pas des marées vertes qui sont la résultante de l’agriculture intensive qui sature les terres en azote, leurs lessivages dues aux pluies abondantes infestant les rus, les rivières et les fleuves qui, comme chacun le sait, se déversent immanquablement dans la mer, conduisant les algues vertes à se gaver de ces engrais dont elles se goinfrent et grandissent jusqu’à envahir tous les lieux qu’elles fréquentent, créant bien entendu, en séchant à l’air libre, des odeurs pestilentielles (notamment les ulves et les entéromorphes).


Migrateurs sur la laisse

Ce qui est certain c’est qu’il ne faudrait pas que, d’une manière systématique, il soit procédé jour après jour au ramassage de toutes les laisses de mer, cela conduirait immanquablement et rapidement à la dénutrition complète d’oiseaux migrateurs ou sédentaires, et à la disparition de crustacés, de vers et d’asticots qui participent activement au biotope local, et donc à la nourriture de milliers d’espèces de l’estran et même de la mer.

Contrairement à ce que nous croyons trop souvent, les choses ne sont pas là par hasard elles font partie d’un tout nécessaire.

Mais nous aurons le temps dans les pages à venir de concrétiser ces affirmations ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP