13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Actualités de la mer > Landes. Des huîtres élevées au fond de la mer

Landes. Des huîtres élevées au fond de la mer

Dernière mise à jour le samedi 3 octobre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 02 octobre 2015
Visualiser l’article original


.
. Des huîtres élevées au fond de la mer 2 octobre 2015 à 06h34 Au total, près de 2.500 m³ de récifs comme celui-ci ont été immergés depuis...
Au total, près de 2.500 m³ de récifs comme celui-ci ont été immergés depuis 1996 dans les fonds marins, au large des Landes.
Cultiver par vingt mètres de fond des huîtres, nichées au coeur de récifs artificiels : c’est le pari lancé, dans les Landes, par une association. Cette solution pourrait, à terme, offrir une alternative aux problèmes récurrents de mortalité et aux interdictions de consommer ce mollusque, du fait des pollutions chroniques survenant dans des espaces contraints.
Trois ans que l’idée lui trottait dans la tête. Mardi dernier, Gérard Fourneau, le président d’Aquitaine Landes Récifs (ALR), a pu afficher un large sourire : face à lui, au large du port de Capbreton, à moins de 1,5 mille de la côte (2,7 km), le baliseur Gascogne a mis à l’eau son nouveau modèle de récif à la structure hexagonale, nommé Babel.
Avec le récif a été également immergé un imposant bloc de béton de 4,5 tonnes sur lequel des « paniers australiens » (des paniers suspendus qui n’ont pas besoin d’être retournés, contrairement aux poches classiques) s’accrochent à d’immenses supports métalliques de plus de 2,50 m de haut. En quelques minutes, la méga structure a été lentement déchargée sur les fonds marins par 20 mètres de profondeur, au sein d’une concession de 16 hectares interdite à la pêche. Positionnés dans le sens de la houle pour se balancer tout seuls, les paniers (il peut y en avoir jusqu’à 68 par récif) abriteront, d’ici à quelques semaines, des naissains d’huîtres et des pétoncles qui y seront déposés par des plongeurs.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP