21 février : L’Hermione. Cap au sud pour un périple francophone 20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Langouste rouge. Une campagne de marquage

Langouste rouge. Une campagne de marquage

Dernière mise à jour le mercredi 15 avril 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Avril 2015
Visualiser l’article original



Malgré la chute de la production enregistrée dans les années 50, la langouste rouge fait toujours vivre quelques pêcheurs, en mer d’Iroise.
Pour mieux comprendre l’évolution des stocks, une campagne de marquage vient d’être lancée par les pêcheurs.
Depuis deux ans, les pêcheurs remontent de plus en plus de langoustes juvéniles dans leurs filets. La preuve, pour ces professionnels, de l’intérêt des mesures de gestion qu’ils ont pris depuis une dizaine d’années.
Oui mais voilà, soixante ans après la chute brutale et en partie inexpliquée des apports de langouste rouge, le compte n’y est toujours pas. Avec 15 tonnes débarquées l’an passé en Manche et en Atlantique, la situation n’a rien de commun avec les 1.500 tonnes annuelles de l’après-guerre.
La pêche pour l’essentiel de quelques bateaux de la mer d’Iroise. Trois fileyeurs en ont fait leur spécialité, pêchant chaque année près d’une tonne de ce crustacé réputé sur les grandes tables de l’Hexagone.
Revendu en moyenne 43 € le kilo sous la criée de Brest (contre 15,50 € pour le homard), l’an passé, la langouste européenne est loin d’être marginale pour l’économie maritime.
Une situation qui conduit les professionnels à s’intéresser de plus près à l’espèce « dont on ne sait pas grand-chose », selon Erwan Quéméneur, chargé de mission au comité départemental des pêches.
Depuis le 17 février, il pilote une campagne de marquage d’ampleur, lancée entre l’estuaire de la Gironde et le Cotentin.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP