15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous
Accueil > Actualités de la mer > Langouste rouge. Une campagne de marquage

Langouste rouge. Une campagne de marquage

Dernière mise à jour le vendredi 24 avril 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 23 Avril 2015
Visualiser l’article original



Malgré la chute de la production enregistrée dans les années 50, la langouste rouge fait toujours vivre quelques pêcheurs, en mer d’Iroise. Pour mieux comprendre l’évolution des stocks, une campagne de marquage vient d’être lancée par les pêcheurs. Depuis deux ans, les pêcheurs remontent de plus en plus de langoustes juvéniles dans leurs filets. La preuve, pour ces professionnels, de l’intérêt des mesures de gestion qu’ils ont prises depuis une dizaine d’années. Oui, mais voilà, soixante ans après la chute brutale et en partie inexpliquée des apports de langouste rouge, le compte n’y est toujours pas. Avec 15 tonnes débarquées, l’an passé, en Manche et en Atlantique, la situation n’a rien de commun avec les 1.500 tonnes annuelles de l’après-guerre. Trois fileyeurs de la mer d’Iroise en ont fait leur spécialité, pêchant chaque année près d’une tonne de ce crustacé réputé sur les grandes tables de l’Hexagone. Revendu en moyenne 43 € le kilo sous la criée de Brest (contre 15,50 € pour le homard), l’an passé, la langouste européenne est loin d’être marginale pour l’économie maritime. Une situation qui conduit les professionnels à s’intéresser de plus près à l’espèce « dont on ne sait pas grand-chose », selon Erwan Quéméneur, chargé de mission au comité départemental des pêches. 2.500 langoustes cette année Depuis le 17 février, il pilote une campagne de marquage d’ampleur, lancée entre l’estuaire de la Gironde et le Cotentin. Associés pour l’occasion à l’Ifremer, les pêcheurs professionnels volontaires devront marquer 2.500 langoustes, cette année. Des crustacés hors taille mais pas seulement. Le programme, lancé en association avec les autres comités départementaux bretons et les comités régionaux voisins, permettront également de marquer des langoustes de taille commerciale, grâce au financement apporté, notamment, par France filière pêche. Payées aux pêcheurs, elles seront remises à l’eau

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/langouste-rouge-une-campagne-de-marquage-17-04-2015-10598463.php

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP