18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets

Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets

Dernière mise à jour le dimanche 1er avril 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 30 Mars 2018
Visualiser l’article original


ls ont ardemment milité et voté pour le Brexit. Mais sur les quais animés de Brixham, un port du sud-ouest de l’Angleterre, les pêcheurs s’inquiètent désormais de voir leurs préoccupations oubliées dans les négociations avec l’Union européenne.

La région de Brixham a voté à 63 % pour le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Une majorité nette, expression de la colère ressentie contre les quotas de pêche imposés par l’UE, souvent considérés ici comme responsables du déclin de l’activité.

« Aussi loin que je puisse me souvenir, les pêcheurs n’ont jamais obtenu un accord favorable » de l’UE, dit Dave Banks, qui rentre de quatre jours en mer. À 69 ans, il continue à pêcher seiches, soles et turbots sur son chalutier de 24 mètres.

Selon un projet d’accord publié en mars, le Royaume-Uni pourrait continuer à appliquer la politique européenne en matière de pêche pendant 20 mois après la sortie de l’UE, le 29 mars 2019.

Cette concession a suscité un tollé chez les pêcheurs. Plusieurs d’entre eux ont manifesté leur mécontentement en remontant la Tamise jusqu’au Parlement de Westminster. « Ça me rend malade », s’agace Rick Smith, un pêcheur retraité qui dirige désormais la Brixham Trawler Agents, l’institution qui organise chaque jour la vente du poisson à la criée.
75 % de marins-pêcheurs en moins

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP