15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition
Accueil > Actualités de la mer > Le Médoc tente une expérience pour relancer la production d’huîtres

Le Médoc tente une expérience pour relancer la production d’huîtres

Dernière mise à jour le jeudi 27 septembre 2012

Article paru
sur le site "Sud-Ouest" - mercredi 19 septembre 2012
Visualiser l’article original


Des protocoles expérimentaux vont bientôt commencer dans deux fermes aquacoles dans les marais de l’estuaire, situées à Saint-Vivien et au Verdon
Le taux de cadmium est-il à jamais rédhibitoire pour le Médoc et l’affinage des huîtres ? Bertrand Iung est prêt, comme son collègue aquaculteur Jean-Marie Bertet, à tenter l’expérience. Leurs fermes aquacoles - respectivement Eau Médoc à Saint-Vivien et Facem au Verdon - ont été choisies pour leurs situations dans les marais de l’estuaire comme site d’expérimentation de plusieurs protocoles scientifiques dans le but d’une éventuelle relance de l’activité ostréicole en Médoc.

Sur la qualité, le sérieux de leur travail et de leur collaboration avec la communauté scientifique de l’université de Bordeaux, la CdC Pointe du Médoc et le Comité régional conchylicole reposent d’énormes espoirs.
Bérénice Lapouyade, du CPIE Médoc (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement)- Curuma du Verdon, est chargée d’établir des liens entre les différents rouages. Dans quelques jours, les opérations commenceront.
Financement

La Communauté de communes Pointe du Médoc se charge des volets financier (environ 100 000 euros) et administratif.

L’approbation des protocoles expérimentaux, de leur plan de financement et les signatures des conventions entre partenaires ont été entérinés le 28 juin dernier en réunion plénière de la CdC, présidée par le maire de Soulac Xavier Pintat.

Participent au plan de financement, outre la CdC, l’Europe, l’État, le Grand Port maritime de Bordeaux, le CRC Arcachon, la Région et le Département.

Avec le soutien des élus

Le CPIE Médoc, qui coordonne le dossier, n’a pas été choisi pour cette expérimentation par hasard. D’une part, il est totalement intégré au paysage de l’aquaculture en Médoc et, d’autre part, « nous avions mené une étude similaire en 2001 avec Bordeaux 1 pour les coques et les palourdes », rappelle Bérénice Lapouyade.

« Notre objectif prioritaire est de parvenir à définir une possibilité d’affinage d’huîtres dans les marais du Nord-Médoc. Alors que, dans les dossiers précédents, nous nous battions seuls, aujourd’hui nous sommes portés par la volonté des élus de la Communauté de communes, et c’est un atout essentiel », espère-t-elle.
_Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP