20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Le cabillaud détrône le saumon

Le cabillaud détrône le saumon

Dernière mise à jour le lundi 2 juin 2014

Article paru
sur le site "Télégramme" - 01 Juin 2014
Visualiser l’article original



Le cabillaud « dont les disponibilités sont abondantes », et les poissons blancs en général, profitent de la hausse du cours du saumon.. Photo Claude Prigent
La consommation de produits de la mer a reculé en France depuis un an, à cause, principalement, de la hausse des prix, notamment pour le saumon, qui perd sa place de premier poisson consommé au profit du cabillaud, moins cher. Entre mars 2013 et mars 2014, les achats de poisson frais ont diminué de 5 %, en volume, par rapport aux douze mois précédents, alors que le prix moyen d’achat a augmenté de 3 %, selon un bilan publié, hier, par l’établissement national FranceAgriMer. « Cette évolution s’explique par l’important recul du volume des achats de saumon frais (-25 %), qui représente 20 % du volume des achats de poisson frais », explique l’organisme statistique. Les achats de saumon fumé ont reculé de 12 %. À l’inverse, les Français ont acheté 13 % de cabillaud de plus que l’année précédente, « grâce à un prix en repli de 3 % ». « Le cabillaud devient la première espèce consommée, devant le saumon », résume FranceAgrimer. Les cours du saumon, première espèce importée en France, ont flambé, l’an dernier, à cause, notamment, de l’accroissement de la demande mondiale. En moyenne sur 12 mois, le prix moyen du saumon entier congelé importé a augmenté d’un tiers. La hausse s’est accentuée entre janvier et avril 2014, où le prix a augmenté de 50 %.

Les volumes de pêche à la baisse

Le cabillaud « dont les disponibilités sont abondantes », et les poissons blancs en général, profitent de cette situation. Les importations de cabillaud entier réfrigéré ont augmenté de 50 % en volume. Les achats de coquillages ont reculé (-5 % pour les moules, -4 % pour les coquilles Saint-Jacques) tout comme ceux de crevettes et gambas cuites (-16 %). En France, les volumes de pêche ont légèrement reculé sur un an, de 2 %, en raison des fortes tempêtes de l’hiver qui ont empêché les bateaux de sortir en février.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP