19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc
Accueil > Actualités de la mer > Le climat s’apaise autour du thon rougeouvel article

Le climat s’apaise autour du thon rougeouvel article

Dernière mise à jour le samedi 24 mai 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 20 Mai 2014
Visualiser l’article original



Le climat s’est apaisé, notamment en France, pour la pêche au thon rouge qui démarre le 26 mai en Méditerranée, où les règles draconiennes de protection de l’espèce commencent à porter leurs fruits. « Tous les signes sont positifs », confirme Sylvain Bonhommeau, chercheur à l’Ifremer de Sète (Hérault). Depuis 2010, trois fois plus de bancs de jeunes thons qu’il y a dix ans ont été repérés lors des observations aériennes menées par l’institut de recherche. « Beaucoup d’images négatives portées par le thon sont désormais des images du passé », estime Bertrand Wendling, directeur de la coopérative des pêcheurs de Sète, premier port thonier de France. Dans les années 90-2000, la prolifération des senneurs, des bateaux qui encerclent les bancs de thons dans un immense filet, pour satisfaire l’appétit du Japon et l’essor du marché du sushi dans le monde, a été à l’origine de la chute libre du plus gros stock de thon rouge au monde, formé de poissons naviguant entre l’Atlantique Est et la Méditerranée. Mais aujourd’hui, on pêche « très facilement de grandes quantités de thon rouge », assure Bertrand Wendling. Une amélioration due aux sévères mesures prises par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique entre 2007 et 2009 : réduction drastique des quotas de pêche, autorisation de pêche réduite à un mois par an pour les senneurs, limite des tailles de capture, arsenal de mesures de contrôle. Les armements français ont été frappés de plein fouet par la réduction des quotas. Il n’y a plus aujourd’hui que 17 thoniers senneurs en Méditerranée, contre 32 en 2008. Prochain défi pour la filière : convaincre la grande distribution de lever son boycott sur le thon rouge. Un enjeu crucial en termes d’image.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP