23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > Le plus grand volcan du monde découvert

Le plus grand volcan du monde découvert

Dernière mise à jour le mardi 10 septembre 2013

Article paru
sur le site "Europe1" - 07 septembre 2013
Visualiser l’article original


Il sommeille sous l’océan pacifique et n’a rien à envier aux plus gros cratères du système solaire.

La découverte. Le plus grand volcan du monde, d’une superficie équivalente aux îles britanniques, est enfoui depuis 145 millions d’années sous les eaux du Pacifique, à quelque 1.500 km à l’est des côtes du Japon, révèle une étude publiée cette semaine dans la revue Nature Geoscience. "Il s’agit d’un dôme large et arrondi de 450 km sur 650 km", soit une surface comparable à celle de "l’Olympus Mons sur la planète Mars" considéré comme le volcan le plus grand de tout le système solaire, souligne l’étude.

Endormi depuis des millions d’années. Baptisée "Massif Tamu", la bête est tapie au cœur d’une chaîne de montagnes sous-marine, Shatsky Rise, dont le sommet culmine à 3,5 km sous le niveau de la mer et dont les racines plongent à quelque 30 km sous la surface. Et heureusement pour les Terriens, il semble qu’elle soit endormie depuis des millions d’années, indique à William Sager, océanographe à l’Université américaine de Houston, qui a dirigé l’étude. Cette formation volcanique était connue depuis longtemps des géologues mais ceux-ci pensaient jusqu’alors avoir affaire à un simple "mégavolcan" parmi une douzaine d’autres "plateaux océaniques" déjà identifiés.

Des unions de petits volcans. Ces "mégavolcans", qu’on trouve aussi bien à la surface de la terre qu’immergés au fond des mers, sont si massifs avec leurs millions de kilomètres cubes de lave solidifiée que les scientifiques considèrent généralement qu’il a fallu plusieurs volcans voisins unissant leurs forces et leurs coulées de magma pour leur donner naissance. C’est le cas par exemple pour l’édifice volcanique de l’île de Hawaï, constitué de cinq "volcans boucliers" distincts. Il en va de même pour l’Islande, composée de dizaines de volcans différents, certains éteints, d’autres actifs.

D’autres géants qui sommeillent ? Mais l’analyse d’échantillons et de la structure du Massif Tamu en "donne une image différente", écrivent William Sager, océanographe à la Texas A&M University, et son équipe. Même si des systèmes associant plusieurs volcans affichent une taille supérieure, "le Massif Tamu est le plus grand volcan isolé connu dans le monde", affirment-ils. "Le Massif Tamu démontre que les énormes volcans qu’on trouve sur d’autres planètes du système solaire ont des cousins, ici même sur Terre.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP