11 décembre : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel 10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré
Accueil > Actualités de la mer > Le plus vieil organisme du monde aurait 80 000 ans, minimum…

Le plus vieil organisme du monde aurait 80 000 ans, minimum…

Dernière mise à jour le lundi 13 février 2012

Article paru sur le site "Cyberpresse.ca" - Mercredi 08 Février 2012
Visualiser l’article original



Le plus vieil organisme du monde aurait 80 000 ans, minimum…

Drôle d’article paru dans le New Scientist : le plus vieil organisme du monde, une sorte de buisson marin (Posidonia oceanica) vivant en Méditerranée, auraient entre 80 000 et 200 000 ans. Rien que ça. Chez P. oceanica, la dernière mode dans les produits financiers s’appelle « Liberté 55 000 ». Mais je digresse…

Ces herbes aquatiques se reproduisant principalement par clonage, on considère que les populations qui sont génétiquement identiques forment un seul et même organisme. En se basant sur le rythme auquel un buisson s’étend, soit environ 6 cm par année pour P. oceanica, une équipe dirigée par la biologiste française Sophie Arnaud-Haond, de l’Ifremer, a calculé qu’une population de clones couvrant plus de 15 km, découverte récemment, avait entre 80 000 et 200 000 ans. Le précédent record pour ce genre d’« organisme » était de 43 600 ans.

Je dis que c’est un « drôle d’article » de la part du New Scientist parce que, d’abord, les auteurs de l’étude parue dans PLoS ONE avertissent qu’il s’agit d’un « scénario improbable » à cause du niveau des mers, qui était de 100 mètres plus bas qu’aujourd’hui entre 80 000 et 10 000 ans — ce qui plaçait l’endroit où se trouve le buisson marin sur la terre ferme.

Et parce que, ensuite, il me semble qu’on étire un tantinet-pas-mal-beaucoup les concepts d’« âge » et d’« organisme », ici. Je veux bien croire qu’il faille faire preuve d’un minimum de souplesse parce que la vie épouse des formes très diverses, mais il arrive un point où le concept de départ perd tout son sens, et il faut alors l’abandonner complètement plutôt que de continuer à s’en servir. Dans le cas qui nous intéresse, l’âge se définit comme la durée entre la naissance et la mort d’un organisme ; si la pousse initiale de ce P. oceania vit effectivement encore, alors soit, couronnons-la doyenne de la vie terrestre, mais on peut certainement en douter — et ce brin d’herbe risque d’être impossible à trouver de toute façon.

Faut-il considérer tous ces brins d’herbe comme un seul organisme sous prétexte qu’ils sont tous des clones ? S’ils collaboraient pour former un tout, oui, mais l’étude mentionne des « organismes » séparés en plusieurs parties distantes de plusieurs kilomètres. On est loin du compte.

Enfin, je peux assurément me tromper. Peut-être les biologistes ont-ils des raisons convaincantes d’utiliser cette définition d’« âge » et d’« organisme ». Y en a-t-il un dans la salle ?

Jean-François Cliche



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP