23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer
Accueil > Actualités de la mer > Le sous-sol des grands fonds marins regorge de vie microscopique

Le sous-sol des grands fonds marins regorge de vie microscopique

Dernière mise à jour le dimanche 16 juin 2013

Article paru
sur le site "La Croix" - 12 Juin 2013
Visualiser l’article original


Bactéries en tous genres, organismes unicellulaires appelés archaea et même champignons, les sédiments situés sous le plancher des océans regorgent d’une vie microscopique qui se nourrit, se reproduit et même se déplace, révèle une étude publiée mercredi.

"Les cellules sont très abondantes là-dessous, mais elles n’ont pas un niveau d’activité très élevé", précise dans un communiqué Virginia Edgcomb, de la Woods Hole Oceanographic Institution.

"Mais c’est une biosphère énorme, et si vous faites le calcul, vous vous rendez compte qu’il s’agit d’une contribution importante (...) aux cycles du carbone et de l’azote", souligne-t-elle.

Pour leur étude, les chercheurs ont analysé des échantillons de sédiments prélevés au large des côtes du Pérou entre 5 mètres et 159 mètres sous le niveau du fond de l’océan.

Ils ont notamment cherché des traces d’ARN messager, une portion d’ADN utilisée par les cellules dans la synthèse des protéines. Autrement dit, la présence d’ARN messager témoigne non seulement de l’existence d’une forme de vie, mais son analyse renseigne également sur le type de mécanismes biologiques qu’un organisme met en oeuvre.

Les biologistes ont ainsi apporté pour la première fois la preuve que les micro-organismes vivant sous le plancher océanique sont capables de se reproduire par division cellulaire, y compris des champignons.

Ces cellules de la "biosphère profonde" sont en outre capables de consommer des acides aminés, constituants élémentaires des protéines qui ne peuvent provenir que d’organismes vivants ou morts récemment.

Grosse surprise de cette étude, nombre des cellules sont douées de mouvement, comme en témoignent les protéines qu’elles utilisent pour se fabriquer des flagelles - à l’instar des spermatozoïdes - ou l’ARN messager associé à la faculté de se contracter comme les méduses.

Toute cette activité microbienne est particulièrement importante car elle "influence directement le fait de savoir si des éléments comme le carbone sont séquestrés durant des millions d’années dans les sédiments sous-marins ou s’ils sont renvoyés dans l’océan, affectant ainsi les chaînes alimentaires et le climat", écrivent les chercheurs.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP