18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Le suivi en mer des opérations de pêche thonière est indispensable pour (...)

Le suivi en mer des opérations de pêche thonière est indispensable pour préserver la bonne santé du secteur

Dernière mise à jour le jeudi 7 mars 2013

Article paru
sur le site "La Dépêche" - 06 Mars 2013
Visualiser l’article original


La nouvelle de la disparition probable de certains programmes de formation aux métiers de la pêche a jeté la consternation parmi les représentants du secteur en Océanie.

Hier, à l’occasion de la Conférence des Directeurs des pêches, organisée par le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), les représentants des pays océaniens ont plaidé avec force pour la poursuite du programme de formation des observateurs. Des observateurs sont envoyés à bord des navires de pêche pour prélever des échantillons sur les thons capturés et enregistrer la taille des poissons pêchés, leur catégorie et la position du lieu de capture. Cet effort s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme scientifique de suivi de la santé de la filière thon dans le Pacifique.

Selon Mike Batty, directeur de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins de la CPS, l’industrie thonière rapporte chaque année 5 milliards de dollars des États-Unis. “C’est un immense secteur d’activité et un grand pourvoyeur d’emplois et de revenus en Océanie, a-t-il déclaré. Le suivi en mer des opérations de pêche thonière est indispensable pour préserver la bonne santé du secteur. L’industrie thonière finance elle-même une grande partie des coûts directs des missions des observateurs embarqués, mais il faudra du temps pour qu’elle accepte de prendre en charge les frais de formation.”

Avant d’embarquer à bord des navires de pêche, les observateurs doivent suivre un programme de formation rigoureux. Les formations sont dispensées par la CPS et financées grâce à des aides de la Nouvelle-Zélande et de l’Union européenne.

Or, on annonce la fin progressive de ces aides, avec une première coupe au terme de l’année 2013 et une seconde en 2014. Ce déficit de financement remet en question la capacité de formation de la CPS, et inquiète fortement les participants à la Conférence des directeurs des pêches.

Sione Matoto, directeur du ministère tongien de l’Agriculture, de l’alimentation, de la foresterie et de la pêche, a souligné l’importance de l’échantillonnage des captures pour l’industrie thonière. “J’appelle de mes vœux la poursuite du soutien néo-zélandais et européen à ce programme de formation, a-t-il déclaré. En plus d’être une source d’emplois aux Tonga, il permet de surveiller les problèmes de conformité réglementaire au sein de la filière thon.”

D’après Peter Sharples, Coordonnateur du soutien et du perfectionnement des observateurs à la CPS, il est indispensable de proposer des formations régulières aux observateurs, adaptées aux besoins de la région en matière de gestion des données.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP