18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Le trio mortel des océans

Le trio mortel des océans

Dernière mise à jour le lundi 7 octobre 2013

Article paru
sur le site "Figaro Nautisme" - 04 octobre 2013
Visualiser l’article original



L’état de santé des océans décline plus rapidement que ce qu’on pensait, notamment sous l’effet d’un trio mortel, le réchauffement, la désoxygénation et l’acidification.

Soumis à un cocktail indigeste de menaces incluant ce trio mortel mais aussi la surpêche ou la pollution liées aux activités humaines, les océans sont aujourd’hui sous l’influence d’"un ensemble inédit de facteurs de stress", estime le programme international sur l’état des océans (IPSO), un consortium de scientifiques et d’experts qui a dévoilé son étude ce jeudi dans la revue Marine pollution bulletin. "L’état des océans se dégrade bien plus rapidement que nous ne le pensions", constate Alex Rogers, professeur au Somerville College et directeur scientifique de l’IPSO. Pour expliquer la dégradation accélérée des océans, les scientifiques mettent en avant le "trio mortel" que constituent la combinaison de trois effets principaux du changement climatique : la hausse de la température des océans, l’acidification de l’eau en raison d’une absorption accrue de dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique et la baisse de la teneur en oxygène dans certaines régions marines. "Le rythme actuel de changement est sans précédent", assurent les chercheurs.

Cocktail explosif

Les prévisions sur la teneur en oxygène des océans indiquent un déclin qui se situe entre 1 % et 7 % d’ici 2100. Deux phénomènes sont à l’œuvre, explique les scientifiques, « une tendance générale de diminution des niveaux d’oxygène dans les océans tropicaux et les zones du Pacifique Nord au cours des 50 dernières années" causée par le réchauffement et, d’autre part, une "incroyable augmentation » de l’hypoxie côtière, c’est-à-dire une faible quantité d’oxygène, liée cette fois aux rejets agricoles et aux eaux usées. Ce cocktail néfaste, qui touche à la température, à la chimie, à la stratification des océans et l’apport en nutriments, "compromet gravement la productivité et l’efficacité des océans" car "de nombreux organismes se retrouveront dans des milieux impropres à leur existence", estiment les chercheurs.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP