24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers
Accueil > Actualités de la mer > Le trio mortel des océans

Le trio mortel des océans

Dernière mise à jour le lundi 7 octobre 2013

Article paru
sur le site "Figaro Nautisme" - 04 octobre 2013
Visualiser l’article original



L’état de santé des océans décline plus rapidement que ce qu’on pensait, notamment sous l’effet d’un trio mortel, le réchauffement, la désoxygénation et l’acidification.

Soumis à un cocktail indigeste de menaces incluant ce trio mortel mais aussi la surpêche ou la pollution liées aux activités humaines, les océans sont aujourd’hui sous l’influence d’"un ensemble inédit de facteurs de stress", estime le programme international sur l’état des océans (IPSO), un consortium de scientifiques et d’experts qui a dévoilé son étude ce jeudi dans la revue Marine pollution bulletin. "L’état des océans se dégrade bien plus rapidement que nous ne le pensions", constate Alex Rogers, professeur au Somerville College et directeur scientifique de l’IPSO. Pour expliquer la dégradation accélérée des océans, les scientifiques mettent en avant le "trio mortel" que constituent la combinaison de trois effets principaux du changement climatique : la hausse de la température des océans, l’acidification de l’eau en raison d’une absorption accrue de dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique et la baisse de la teneur en oxygène dans certaines régions marines. "Le rythme actuel de changement est sans précédent", assurent les chercheurs.

Cocktail explosif

Les prévisions sur la teneur en oxygène des océans indiquent un déclin qui se situe entre 1 % et 7 % d’ici 2100. Deux phénomènes sont à l’œuvre, explique les scientifiques, « une tendance générale de diminution des niveaux d’oxygène dans les océans tropicaux et les zones du Pacifique Nord au cours des 50 dernières années" causée par le réchauffement et, d’autre part, une "incroyable augmentation » de l’hypoxie côtière, c’est-à-dire une faible quantité d’oxygène, liée cette fois aux rejets agricoles et aux eaux usées. Ce cocktail néfaste, qui touche à la température, à la chimie, à la stratification des océans et l’apport en nutriments, "compromet gravement la productivité et l’efficacité des océans" car "de nombreux organismes se retrouveront dans des milieux impropres à leur existence", estiment les chercheurs.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP