28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Le « ver mangeur de lombric » déferle sur la France

Le « ver mangeur de lombric » déferle sur la France

Dernière mise à jour le mardi 30 juin 2015

Article paru
sur le site "Le Figaro" - 0029 Juin 2015
Visualiser l’article original



Arrivée d’on ne sait où ni comment, cette bestiole exotique se répand comme une traînée de poudre. La carte publiée en exclusivité dans cet article montre que 56 départements sont touchés contre 31 l’an dernier. Les chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle demandent aux jardiniers de leur signaler la présence de tout ver suspect.

Avec son petit corps plat, lisse et gluant aux allures de sangsue et sa bouche au niveau du ventre, il est d’une insignifiante mocheté. Arrivé récemment en France d’on ne sait où ni comment, ce ver plathelminthe terrestre, de l’espèce dite « marron plate », n’a même pas encore de nom officiel. Mais Jean-Lou Justine, chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, le surveille déjà comme le lait sur le feu.

Cet envahisseur, originaire de l’hémisphère sud (Océanie, Amérique du Sud, Asie du Sud-Est), comme les six autres espèces de plathelminthes « importées » accidentellement en France, est en effet un redoutable dévoreur de lombrics, ces vers de terre bien de chez nous qui jouent un rôle si important dans la fertilité des sols, dont il fait son ordinaire.

Pour ne rien arranger, il se répand à la vitesse de l’éclair. La carte de présence réalisée le 22 juin dernier par Jessica Thévénot, spécialiste des espèces exotiques envahissantes au Muséum et publiée en exclusivité dans le Figaro

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP